AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 Tale of the past #01 : L'oiseau prend son envol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yutsuki Fukurō
Nukenin - Rang B
avatar

Points d'activité : 15
Messages : 3

MessageSujet: Tale of the past #01 : L'oiseau prend son envol   Ven 9 Sep - 16:04

Tale of the past #01


[HRP : Histoire initiale présente dans ma fiche]

Haletant, le souffle court... Yutsuki venait d'échapper à la mort. Au sacrifice humain. Des perles de sueur coulaient sur son visage tatoué d'astres d'une couleur étrangement violette. Il regarda derrière lui, un faible instant. On pouvait encore entendre les cris et grognements des habitants d'Uzushio, village caché du pays des tourbillons. Ses expériences précédentes avaient toujours été dangereuses mais il s'en était toujours bien tiré. Cette fois-ci, en revanche, peut-être était-il allé trop loin.

Yutsuki Fukurō était un jeune shinobi de quatorze ans à peine, qui avait comme spécialité dans le combat : les farces. Ses farces étaient plus ou moins appréciées de son public mais elles provoquaient toujours son contentement. Ce jour-là, il venait de transformer le chef de son village en crapaud. Les spectateurs, ne sachant s'il fallait exprimer leur colère ou leur étonnement, demandèrent au jeune sorcier la durée de ce sort.

- Quand il rencontrera le prince charmant ! répliqua-t-il en s'esclaffant.

Aussitôt, la foule gronda d'une seule voix, menaçant Yutsuki de couteaux et d'autres armes tout aussi tranchantes. Les Jonins d'Uzushio se précipitèrent sur le Chunin qui sentait que cette fois-ci, prouvait le manque d'humour de ses voisins. Il devait absolument s'échapper, ou bien il servirait de sacrifice pour rétablir la paix et l'ordre dans le village. En observant dans la masse, Yutsuki ne remarquait pas la présence de ses parents. Sans dire un mot, il fixa une dernière fois le vieux crapaud et s'éclipsa dans un bruissement de cape.

Quoiqu'il en soit, il savait pertinemment qu'il ne serait plus le bienvenu sur ces terres avant que leurs âmes soient apaisées. Ce qui risquait de prendre du temps. Il devait prendre le large et rejoindre le continent. Mais avant cela, pas moyen d'inquiéter ses parents. Il les préviendrait dans une lettre, courte mais simple, résumant ainsi la situation. Il était sûr qu'ils comprendraient. Quand il fit demi-tour, il esquivait habilement les troupes en colère pour garder la tête sur les épaules. De retour chez lui, il rédigea ces mots :

Citation :
Père, Mère,

Après ce dernier incident, vous comprendrez pourquoi je ne reste pas. Je préfère que vous ne soyez pas impliqués dans mes affaires. Ne vous en faites pas pour moi, je saurais me débrouiller, j'ai l'habitude quand Père doit faire la cuisine (sans quoi je serais déjà mort).

Je vous aime.

PS : Le vieux crapaud redeviendra une vieille chouette d'ici une heure ou deux.

Il reposa son stylo et plaça la lettre en évidence sur la table du salon. Il prit un baluchon et y fourra tout ce qui pouvait lui servir : nourriture, eau, argent, savon, baguette, cape d'invisibilité... Il s'apprêtait à partir, quand soudain des bruits de pas résonnèrent dans la ruelle voisine. Il ne fallait pas que ses parents le voient, il voulait éviter les séparations déchirantes. Mais ce n'était pas eux. Deux voix résonnèrent à leur tour, et Yutsuki reconnu aussitôt deux hommes qu'il avait fui auparavant pour des raisons similaires à celle-ci. Cependant, ils ne semblaient pas vraiment en colère. Ils avaient l'air impatients.

- Cette fois-ci, ils n'auront pas autant de chance. Le bûcher les attend, dit-il avec sérieux.

« Le boucher » ? Le boucher attend qui ? Yutsuki s'embrouillait l'esprit, et la suite de la conversation ne l'aida pas plus.

- Ils vont quand même toucher du bois ! ajouta-t-il en pouffant de rire.

Le jeune sorcier ne patienta pas plus longtemps. Il s'éloigna à nouveau du village, et observa une étrange lueur à la place principale. Des flammes ? Célébraient-ils le départ de Yutsuki ? C'est avec une boule au ventre qu'il atteint le port de la rive Ouest du pays des Tourbillons. Il loua une barque miteuse à un pêcheur tout aussi miteux. Yutsuki pensa même un bref instant s'il n'était pas mi-homme, mi-mite. Il secoua la tête pour remettre de l'ordre et s'installa dans son moyen de transport. Il faisait nuit, et la lueur des flammes au centre du village faiblissait, laissant à sa place un torrent de fumée pour rejoindre le ciel nuageux.

Yutsuki ne s'était jamais aventuré seul sur les mers du pays des Tourbillons. Mais il n'avait pas peur. Il savait qu'en cas de problème il utiliserait ses pouvoirs pour s'en sortir, comme il l'a toujours fait. Jusqu'à présent.

Fukurō Yutsuki était le premier Ninja-Magicien de l'ère shinobi.



____________________________________________________

Yutsuki Fukurō
Ninja-Magicien



« Avada Kedavra No Jutsu ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tale of the past #01 : L'oiseau prend son envol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Autres lieux :: Pays des Sources Chaudes-