AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   Sam 17 Sep - 3:56


    Le vent se levait doucement dans les rues du village de la feuille.
    Le sable se décrochant du sol et flottant dans les airs ne semblait déranger aucun des passants ou commerçants de la rue principale. C'était une belle journée, aux allures d'une fin d'été, sur un beau village, calme et apaisant. Les récents événements, comme la mort du Kage ou les rumeurs d'attaques terroristes, ne bousculaient rien ni personne dans leurs petites habitudes, dans leur petit quotidien. Du brouhaha ambiant et des petits groupes de gens se détachait un personnage, au pas de velours et de vent, remontant la rue en direction des hauts-quartiers. Pour le moins surprenant, ce jeune homme d'une trentaine d'années, vêtu d'une simple tunique grise surmontée d'une cape en tissu beige, marchait d'une allure détendue. Ren avait décidé de ne pas porter son chapeau soulignant son titre honorifique aujourd'hui. Si sa promotion de Kage avait été bien plus qu'un simple accomplissement, il préférait encore profiter quelques temps de ce doux mets qu'est l'anonymat.
    Il esquiva deux jeunes marmots qui s'amusaient a se courir l'un après l'autre et les regarda s'échapper le coin d'une ruelle en marquant une pause. Survint un sourire et un soupir qu'il ne retint point sur son visage. Il se remit en route, léger. Il avait d'autres pensées qui lui encombraient l'esprit, mais il préféra les oublier un instant. Quelques personnes autour de lui paraissaient le reconnaître. Même s'il n'avait pas été encore annoncé en tant que chef du village, les murmures allaient et venaient et son nom était sur les lèvres de tout le village. L'angoisse provoquée par cet engouement lui fit accélérer le pas, tout en gardant une expression impénétrable. A la prochaine, il tournait dans les hauts quartiers, là où il n'y avait peu de commerces. Il quittait les murs en briques et en bois de chêne, pour rejoindre les bâtiments massifs en pierre et en bois d'ébène.
    Ren se laissait porter par ses pas, guidé par l'habitude. D'un coup d'un seul, un chat au pelage noir glissa sa tête en dehors de sa cape. Il grimpa sur son épaule, se frotta contre son maître et s'assit d'un air impérial tout en ronronnant et en fixant de son regard d'émeraude chacun des passants. Tora, c'est ainsi qu'il s'appelait, était un chat plutôt surprenant. Il n'avait pas quitté Ren depuis le jour où ils s'étaient rencontrés et lui avait réservé des surprises qui avaient été plutôt agréables.
    Il ne remarquait même plus les insignes du clan Hyûga peintes ou cousues sur différents supports a cet endroit du quartier. Il passa devant de nombreux temples appartenant a la branche principale et se dirigea dans une seconde partie, celle appartenant a la branche secondaire, où les temples semblaient plus modestes et plus sobres, mais pas moins nobles. Il entra dans la cour du plus grand des bâtiments, s’apprêtant a rencontrer un vieil ami. Il était toujours subjugués par la beauté et le calme qui régnait dans cet endroit. Il ne se lassait jamais d'y venir, de s'y promener ou de s'y reposer. Le lieu était orné de cerisier encore fleuris, couvert de sable blanc et surmonté en son centre d'une grande structure de marbre blanc, vers laquelle le jeune Hokage troisième du nom se dirigeait. Il poussa le tissu qui couvrait l'entrée délicatement, et rentra dans une immense pièce sobre et chaleureuse a la fois, apaisante et appelant a la méditation. Alors que le chat descendait de son épaule pour aller s'installer dans une alcôve, il retira lentement ses sandales et son sabre, qu'il posa religieusement a l'entrée du temple, s'avança vers l'autel duquel s’élevait la douce fumée d'un encens et murmura une longue prière silencieuse, tout en fermant ses yeux. Il les ouvrit, se retourna et remarqua un Hyûga près de l'entrée vêtu d'un kimono traditionnel blanc, de la même couleur que leurs regards. Il parla d'une voix douce et posée.

    - Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour une âme comme la vôtre, Kazumori-sama ?

    - Il faudrait que je rencontre Naoji-dono. Est-il disponible ?

    - Je m'en vais vérifier cela. Si vous voulez bien attendre un peu.

    Il répondit silencieusement et s'adossa sur le mur près de la fenetre où Tora s'était allongé, attendant la venue de l'impressionnant Naoji Hyûga.


____________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   Sam 17 Sep - 4:58

La branche parallèle des Hyuuga avait peu de personne à son service, du moins, on ne pouvait considérer ces personnes comme des serviteurs au contraire de la Sôke. Il s’agissait d’avantage de membre plus ou moins affilié à une famille qui donne de leurs temps dans l’aide et l’entretien des demeures les plus importantes. Naoji estimait beaucoup ces personnes, et particulièrement Ama. C’était un homme devenant un vieillard. Il avait cette flamme à la fois sage et complice qu’ont beaucoup de vieilles personnes, et puis, son sourire si tendre, plein de compassion ; il avait toujours était là au plus loin que les souvenirs pouvait aller dans la mémoire de Naoji. Il avait été témoin de sa naissance, il y avait été pour autant que son père dans sa pieuté, toujours présent. Peu bavard, il savait ce faire discret mais tellement rassurant quand sa présence se faisait ressentir ; comme une aura de lumière chaude qu’il propageait autour de lui avec bonté. Ama, la peau tirée par son âge, passa la tête par les panneaux coulissant donnant sur la terrasse du jardin. Avec tranquillité il regarda l’endroit, quand il trouva Naoji il entra, droit et honorable il le salua, lui et son petit frère Hao. La cérémonie passée, sa voix posée prit place à leurs adresses :

-Naoji-dono. Kazumori-sama désir s’entretenir avec vous. Il se trouve dans le hall.
-Je vous remercie Ama-san.


Naoji gratifia le vieil homme d’une courbure de tête, l’incitant par la même à retourner à ces activités en toute liberté. D’un même mouvement Naoji et Hao se levèrent pour se rendre à l’endroit dit. Kazumori. L’actuel et nouveau, gardien du village de Konoha, sa grandeur le troisième Hokage. Evidement Naoji l’avait rencontré avant l’acquisition de ce titre si estimable, avant que lui-même deviennent le dirigeant de la Bunke. Malgré les années qui les séparaient, cela n’avait pas empêché un certain rapprochement. A l’époque il n’avait encore que treize ans et Kazumori en avait neuf de plus. Le jeune chef de la Bunke pense encore que l’ainée avait été attendri par l’enfant qu’il était à l’époque ; il l’avait prit sous son aile en quelque sorte. Cela ne se montrait pas forcement quand il se cotoyait parce que Naoji était déjà très mature pour entretenir un dialogue et une pensée, cependant il était certain que Kazumori l’avait un peu « adopté », c’était d’ailleurs que plus notable lors de la mort Kazuchi Hyuuga. Naoji c’était alors ouvert à son ainée, lui offrant ces craintes pour l’avenir mais aussi c’est volonté, il lui avait ouvert une part méconnu de son cœur, part qu’il offrait normalement et strictement qu’au ciel.

Naoji traversa la maisonnée, son frère sur les talons. Vêtu tout deux du vêtement traditionnel des Hyuuga ils étaient comme entrain de glisser sur le planché lustré. Ils passèrent sur le côté d’un paravent limitant le hall d’une des pièces principal de la demeure. C’était un paravent en bois sombre où était sculptée une fresque figurant une ménagerie mythologique. Déposé au sol, au milieu de l’œuvre de bois s’élevé un Eveillé de bronze, disposé en tailleur où dans le creux de ces jambes emmêlé, fumait un bol rempli d’encens. Assis en face, comme le reflet d’un miroir, Kazumori priait dans le même moudra que la statue. Le silence était d’or à ce moment là, et Naoji en était un fin connaisseur. Lui et son frère s’agenouillèrent sur le côté, les mains sur les genoux, attendant patiemment que l’hommage aux déités de terminent.
Quelque minute passèrent dans ce calme presque tangible. Finalement l’Hokage termina, et son visage se tourna à l’encontre des deux frères. Un sourire s’émerveilla sur son visage encore tout empli de cette chose, cette sensation d’avoir touché, l’espace d’un instant, les hauts cieux interdits du divin, d’avoir touché l’encolure d’un cheval volant l’ayant porté au-delà des nuages.

-Bienvenue Kazumori-dono, il y avait longtemps. Je ne crois pas que tu connaisses mon frère plus que de nom, voici Hyuuga Hao. Le concerné baissa respectueusement la tête vers l’Hokage qui lui rendit de la même manière. Que me vaut le plaisir de votre visite seigneur Hokage ?


Dernière édition par Naoji Hyuuga le Sam 15 Déc - 9:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: Re: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   Sam 17 Sep - 6:05

    Le calme était palpable, et ce n'est pas la venue si planaire et délicate des deux jeunes Hyûga qui l'avait troublé. Ils s'étaient posés sur le sol avec la brutalité d'une plume. Ren s'était assis en attendant le chef de la Bunke, et s'était laissé porter par la puissance spirituelle de ce lieu, laissant son esprit se détacher du sol pour atteindre les cieux. Il rouvrait les yeux, décalait une mèche brune qui s'était posée dessus et se tourna vers les arrivants, les jaugeant. Il admirait Naoji, a la dignité et a l'honneur sans faille, plus que n'importe qui d'autre. Il avait découvert en lui, alors qu'il ne le connaissait qu'à peine et qu'il était si jeune, une âme puissante, dotée d'une volonté immense et d'un courage unique. A la mort de son père, il essaya de le guider, de l'aider comme il pouvait, le considérant comme un fils d'esprit. Il misait en lui une famille qu'il avait trop tôt perdue, il misait en lui des espoirs qu'il avait longtemps souhaité. Il les regarda tous les deux pendant un court instant avec un sourire léger avant de répondre a sa question. Il n'avait jamais rencontré son frère, et ne savait quoi penser de lui a présent. Il le trouvait beau mais noir de cœur. Quoi qu'il en soit, il n'était pas venu pour lui.

    - C'est un honneur de te revoir, Naoji-dono, ainsi que te rencontrer, Hao-san. J'aurais aimé que ces retrouvailles soient un plaisir, mais je crains de devoir convenir qu'elles n'en sont rien.

    Il soupira brièvement, baissa ses yeux et les remonta.

    - Je viens en ma qualité de Hokage, et ma visite relève d'un danger concernant la sécurité intérieure du village de Konoha.

    Sur ces mots, l'air se troubla. Ren avait pris un air plus sérieux, un air plus sobre, tout en fixant du regard ses interlocuteurs. Le silence s'élevait dans la pièce, et seul Tora avait décidé de bouger pour rejoindre le creux des genoux de son maître, toujours imperturbable. Il reprit son souffle ainsi que le cours de ce qu'il disait.

    - Y aurait-il un endroit où l'on pourrait discuter de cela sans avoir a se soucier de qui pourrait nous entendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   Sam 17 Sep - 6:42

Chat noir. La symbolique de cet animal avait parcouru les âges en bien comme en mal -tout avait une face à deux visages, un Janus dans le cœur auquel il fallait trouver le point d’équilibre, la troisième tête pour trouver paix et harmonie.- Une légende racontait la forte cruauté des chats-vampires, Nabashima, tuant les jeunes filles pour en prendre la place, le contrôle et séduire leurs princes… Mais ce chat, du nom de Tora, qui avait toujours suivit les pas de Kazumori était loin d’un vaporisateur, il était source d’un calme absolue et animal dans l’émeraude de ces yeux. Il avait des jardins verdoyant dans les prunelles.

-« Dans les ténèbres de cette ville immense
Seule dort l’ombre d’un chat bleu […]
L’ombre bleu d’un bonheur que je poursuis »
(Sakutaso Hagiwara)

Naoji prononça ces vers à mi-mot quand son regard vint se poser sur le pelage d’encre du compagnon de son ainé. Il avait comme était aspiré par cette présence non-humaine, animant son esprit d’une transe partiel. Enfin il revînt à lui, malgré le passage du chat, le jeune chef n’avait pas laissé un mot de l’Hokage lui échappé. Il avait senti la détresse dans sa voix, la même détresse qu’il avait eut quand il c’était confié à lui au sujet de l’avenir de la Bunke et du clan Hyuuga à la mort de son père. Maintenant les rôles s’inversait, c’était à lui de répondre aux attente de l’Hokage, l’aider, le conseiller, répondre présent à cette appel.

-Je crois que je vais vous laissez entre vous.

Le jeune frère de Naoji c’était levé saluant les deux titrés, et parti avec l’acquiescement silencieux de son ainé. Ils étaient maintenant seul tous les deux. Le silence c’était couvert… Comme une journée d’été où s’amoncelait petit à petit les nuages lourd de sanglot et de rage gardée. Les deux hommes restait l’un en face de l’autre, le Hyuuga activa ces yeux, héritage de son clan, il parcouru tout le quartier du clan. C’était calme. Il clos son inspections et prit enfin la parole à l’intention de son vis-à-vis.

-Vous savez bien qu’ici tous les murs peuvent avoir des yeux, mais parlait sans crainte peut d’entre nous savent lire distinctement sur les lèvres. Ama ! Le vieillard qui avait offert ces services à l’Hokage pour rencontrer Naoji apparut comme un fantôme venu de nulle part, attendant calmement les directives. Pouvez vous faire en sorte de rediriger à plus tard toute personne désireuse d’entrée dans cette demeure ?
-Bien sûr Naoji-dono. A son tour Ama partis guetter tout visiteur impromptu au portique d’entrée de la maisonnée.
-Hokage-sama je pense connaître le sujet de vos craintes. Mais je vous écoutes, ne vous en faite pas, ici comme ailleurs vous pouvez parler tranquillement, mes yeux guettent. Quelles craintes vous est assez forte pour en faire part d'abord à un ami de la Bunke avant d'en parler aux véritables dirigeants des Hyuuga, en la Soke?


Dernière édition par Naoji Hyuuga le Dim 18 Sep - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: Re: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   Dim 18 Sep - 0:37

    On aurait pu jurer que la tirade poétique, art si propre a Naoji, avait tiré un léger sourire sur la gueule du chat.
    La scène s'articula lentement. Les personnages quittaient un a un la pièce pour qu'ils ne soient finalement que tous les deux. L'homme a la pupille blanche sonda les alentours, a la recherche d'un moindre détail suspect. Il ne trouva rien. Hao quitta la salle de son propre chef et Ama fut pressé de se poster a l'entrée du temple pour éviter toute visite incongrue. Une fois que tout paraissait habilement sécurisé, Ren se détendit, relâchant ses épaules bandées par le stress, fermant ses paupières l'espace d'un instant. Il laissa le vent qui pénétrait délicatement par l'entrée caresser ses cheveux puis fixa son interlocuteur.

    - Il y a plusieurs réponses a cette question, mais je préférerais pour y répondre de ne pas le faire directement et d'en venir a l'essentiel.

    Il marqua un temps, inspira un grand coup et se lança.

    - Les hommes auront bon se battre, les moins vaillants succomberont a l'avidité, et ce, quoi qu'il advienne. La loyauté, l'honneur, la dignité ; ces valeurs pourtant si fondamentales sont devenues si chères. Peut-être est-ce ainsi depuis toujours, peut-être était-ce pire avant. Si je suis venu ici, et pas ailleurs, c'est que la tumeur n'est pas a cet endroit, mais bien ailleurs. Ici, les vertus n'ont pas de prix, et je pense avoir devant moi la seule personne pour qui elles n'en auront jamais.

    Tout en se relevant avec l'agilité et la furtivité si propre a Ren, il posa le chat au sol, lâcha un sourire et se tourna vers l'illuminé. Il se laissa subjuguer un instant pour reprendre son discours.

    - Konoha. C'est un bien beau village, parfait sous tous rapports. On n'y croise pas autant de tares que dans des villages comme celui de la Brume, c'est vrai. Pourtant, il n'y a pas de lieu qui puisse s'échapper de tous fléaux éternellement. Ce monde en est rempli. Ce village a sa part de défauts, parfois bien dissimulés. J'ose croire qu'il est possible de s'en débarrasser. Pas de tous, évidemment. Mais quelques uns, en tous cas. J'ai besoin de toi. Tu es la personne la mieux placée pour m'aider, car tu es la personne la plus proche de ce problème.

    Il se tourna vers Naoji.

    - Des membres des forces spéciales de la police intérieure, du clan Uchiha, ont interceptés de nombreux messages, traitant parfois d'affaires quelques peu illégales, mais principalement d'un complot pour renverser le pouvoir quand il sera le plus fragile, le plus instable. Les pistes ont remontées loin, très loin. Mais apparemment, le problème était devant nos yeux. Je n'ai aucune certitude de jusqu'où s'enracine la corruption, tout ce que je sais, c'est que c'est quelques mètres plus loin qu'on la trouve. Au cœur de la Soke, branche principale du clan Hyûga. Je ne pouvais parler a leur dirigeant, et il me fallait un être de confiance et un être proche de la famille pour enquêter sur cela. Je suis conscient de tout ce que cela implique pour toi, Nao. Seulement, j'ai besoin d'aide. Il me faut découvrir si ce n'est qu'une petite cellule, si c'est isolé, ou si cela remonte jusqu'au cœur du commandement de la famille Hyûga.

    Il finit enfin.

    - Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   Dim 18 Sep - 2:16

-J’ose espérer que ce que vous dites soit bien moins enraciner que le pire des cas nous le fait penser… Vous devez connaître toutes les répercussions que ça peut avoir sur la vie du village mais surtout celle du clan. Le clan Hyuuga au demeurant avec les Uchiha sont les plus impliqué dans les différentes fonctions de Konoha. Si la Soke s’avère un ennemi sachez que la Bunke ne pourra rien contre eux…

Naoji avait dit ces mots assez calmement, bien que l’annonce du Kage l’emplissait d’une crainte se profilant de plus en plus chaque jour. Lentement le jeune Hyuuga posa sa main droite sur la marque d’appartenance tatoué sur son front. Comme tous ceux de la Bunke il était un oiseau en cage… Il connaissait les conditions de ce sceau… La rébellion était impossible tant la douleur engendré serait forte. Il connaissait les secrets de se sceau, il était capable de s’en débarrasser après des années englouti dans les eaux de son soi, mais jamais il aurait pensé qu’il risqué d’être obliger de tenir tête à la tête dirigeante du clan. Lui qui pronait à son frère de respecter la Soke comme tout un chacun… L’hokage allait offrir un terrible insecte bourdonnant dans les esprits de la parallèle, cela risquait de réveiller les rancœurs, les haines passer et par la même un affaiblissement réel du clan.

-Pour autant que la menace soit réel Kazumori, et si cette menace provient des hautes sphères de la principale alors ma branche ne pourra pas vous venir en aide comme il le faudrait… J’exécuterais votre demande d’enquête mais vous devez comprendre que personne ici ne peut en savoir un mot. Il y a trop de non-dit entre les branches, il suffirait d’une étincelle pour provoquer une hécatombe et c’est l’arbre entier qui tomberait par l’incompréhension, les vices, les pactes et les rancœurs…

Inconsciemment, les révélations de l’Hokage, avait réveillé un chagrin personnel chez Naoji… Est-ce qu’il allait découvrir que son père c’était sacrifié pour ceux désireux de soumettre le village de Konoha sous leurs autorités. Son père qui comme lui aujourd’hui avait tenté de tenir les deux branches le plus solidement soudé entre elle, pareil à deux frères ce tenant la main… Cela n’était pas une nouvelle Bunke et Soke c’était comme l’eau et le feu, les faire entendre n’était que bouillonnement et gerbe de fumée.
Cette pensée déroba son esprit, le tenant en otage, en absence l’espace d’un moment. Naoji clos ces paupière, ces mains irradiant chacune une étrange lumière, l’une bleue, l’autre rouge ; peu à peu elle se rapprocher avant de se souder en un moudra de méditation. De ces mains collées s’échappa une fumée blanche, un véritable panache emplissant la pièce, comme un brouillard aguicheur, un nuage moutonneux venu trouver son enclos sur terre. Kazumori restait là à fixé l’endroit où c’était trouvé son ami avant qu’ils ne disparaissent dans cette étrange brume. Il l’entendait encore, murmurer à répétition de long enchantement…

« Om bhur bhuvah svaha tat savitur varenyam bhargo devasya dhimahi dhiyo yonah prachodayat »

La fumée sortie peu à peu de la pièce. Au portique, Ama voyait le panache blanc se rependre de plus en plus, dépassant la demeure, en peu de temps, avec l’aide des courants de l’air et du vent, cette brume avait englobé tout le village de Konoha dans un épais manteau de fourrure. La magie ne s’arrêta pas là, des yeux blancs comme une épidémie de peste se propagèrent dans ce nuage de très basse altitude, des yeux par millier qui hantait le village là où ils ne pouvaient se faire voir. Mais aussi rapidement que tout cela était apparut cela finit par remonter vers le ciel, laissant les rayons du soleil fendre la masse brumeuse et illuminait la terre ferme. Les végétaux goûtaient de cette nouvelle rosée matinale, c’était une douche imperceptible qui avait traversé le village pendant un court instant. Naoji avait rouvert les yeux et rouvrit la bouche à l’adresse de l’Hokage :

-J’ai visité le village bien plus en détail, plus profondément dans les têtes que ne le pourrait le simple byakugan, et je voudrais vous tenir au secret de cette évènement. Ce que je peux vous apprendre est bien maigre, le matin n’est pas l’heure des complots. Pour ce qui est de vos affaires frauduleuses je vous conseil d’aller jeter un œil dans certain dépôt appartenant à quelque noble de la Soke. J’espère pouvoir vous apprendre dans le plus bref délai que la gangrène n’a pas encore manger la tête…
Rend toi bien compte des risques et de l’envergure du problème, je vais faire mon possibles de mon côté mais ne repose pas tout tes espoirs sur moi, tu connais la situation et la hiérarchie du clan Hyuuga. Il va falloir que tu enquêtes de ton côté, tu es le mieux placé pour tester ceux pouvant participer au conseil, si cette conspiration a l’aval d’autre personne ou non, si des membres du conseil appartenant au clan sont dans leurs optiques ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: Re: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   Dim 25 Sep - 1:49

    Tout avait été subtil et délicat, comme tout ce qu'entreprenait Naoji. C'était un être doté d'un talent unique et magnifique, et la technique qu'il venait d'employer était d'une beauté a couper le souffle. La brume avait d'abord empli la pièce, suite au choc entre ses deux mains, puis parcourue tout le village calmement et naturellement comme la brume humide du matin sur une clairière immense. Il venait de scruter les horizons et, tout en confiant ses craintes a Ren, lui parla d'un entrepôt dans les quartiers nobles du clan. Une piste qui avait été envisagée par les forces spéciales et que le Kage se presserait d'aller vérifier avec l'aide de ses compagnons de l'Anbu. Cette histoire remuait le couteau dans une plaie plus qu'infectée, ne faisant que réveiller les rancœurs et les douleurs que cette marque sur le front d'apparence banale provoquaient depuis la conception même du clan. La Soke, principale, et la Bunke, secondaire. Pour Ren, c'était une abbération, une erreur, de l'esclavage autorisé, légal. Savoir ces personnes enfermées comme cela a vie, que l'oiseau pourtant si beau jamais ne pouvait s'envoler ... S'il voulait crier a la traîtrise, il ne pouvait, les lèvres liées par sa position. Il ne pouvait que fermer les yeux, et essayer de ne pas trop penser a leur condition. Naoji était l'un des souvenirs les plus doux qu'il avait encore en vie. Il ne pouvait pourtant faire autrement.

    - Merci pour tout, Naoji-dono. Tu m'aide plus que tu ne peux le penser. Je connais la condition de votre existence, la puissance de ce sceau. Je voulais te voir toi, et pas le chef de la Bunke. Détruire la famille n'est ni dans mon intérêt, ni dans celui du village, ni dans celui de la Justice. Je ne peux pas me le permettre. Si quoi que ce soit te parviens sur ce dont je viens de te parler, transmets le moi. Et si les tensions montent dans le clan, informe moi directement. Il ne faut pas que ça dégénère.

    Il laissa monter Taro sur son épaule, se leva sur ses genoux et se tourna vers l'Illuminé. Il se laissa une dernière fois emporter par le lieu, murmura une prière silencieuse et se dirigea vers la sortie sans faire un bruit. Il s'accroupit, remit ses sandales et raccrocha son katana a sa ceinture, pendant que le chat se dissimulait dans un coin de la tunique que lui seul connaissait. Il se tourna vers la sortie et observa le jardin verdoyant et les cerisiers en fleurs.

    - Nao-kun ...

    Nao-kun. Il n'employait ce sobriquet que trop peu de fois. Il jeta dans l'air un souffle unique, sombre et clair a la fois, chaud et froid en même temps.

    - "La vigilance est le chemin du royaume immortel. La négligence celui qui conduit à la mort". Fais attention a toi.

    Le murmure disparut lentement dans le vent, pendant que Ren quittait le seuil de la porte. Il traversa le chemin de pierres parfaitement alignées, salua Ama d'un geste de la tête et passa le coin d'une rue. Dès qu'il fut a distance de n'importe quel regard, il sembla disparaître en un coup de vent, en une seule brise. Il devait consulter Hanba le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   Dim 2 Oct - 3:48

Toute les libertés ne sont pas hautes en couleur, ses souvent un courant aveugle qu'on arrive à saisir sans en percevoir la réalité... Le concept de liberté est si abstrait, son existence allant dans une continuité paradoxale de droit et de devoir. La liberté est un soi et un autre, la limité c’est se faire une illusion de celle-ci. Le différent moral entre les deux branches Hyuuga n’était pas un problème récent, il datait sans doute depuis la mise en place de ce système. Pourquoi la direction de se clan en était venu à ça ? Il était clair qu’il fallait remettre cet événement dans son contexte historique, social et politique. Bien loin d’être en période de paix, les trahisons étaient nombreuse durant les guerres, et le « sceau de l’oiseau en cage » des Hyuuga offrait une valeur sûr, une fidélité à tout épreuve de leurs membres, au fond, c’est ce sceau qui a participé à la reconnaissance qu’à eut se clan dans le village de Konoha. Mais si cette reconnaissance venait à monter à la tête de la haute cela mettait en péril bien plus que le clan, c’est le village tout entier qui était soumis à un conflit interne… Un coup d’état ?

Naoji resta encore un moment en tailleur dans l’antichambre. Ren était sorti depuis quelque minute emporté par les murmures grandissant des rues en éveil, comme un chat se perdant dans l’amas pédestre de la foule. Voilà de bien triste nouveau dans cette demeure, un corbeau perché sur son totem d’occident, l’épouvantail avait posé sa mire sur le village tout entier des feuilles… L’automne allait arriver avec ces feuilles mortes, la saison rouge tapissera le sol de son odorante draperie de groseille écrasé par les écureuils cachés dans leurs antres arboriforme. Le jeune chef espérer que les noisette ne tomberont pas avant plus ample élagage dans ces branchages flous et touffus. Il craignait pour son village, son clan, sa famille, sa fratrie. Hao s’il apprenait tel traîtrise ne manquerait pas d’être le premier à mettre le feu au bûcher, quitte a en subir les souffrances. Naoji devait restait maître de soi, il avait son rôle dans la persistance des Hyuuga et de la Bunke, rien et personne était son ennemi. Sa compassion pour l’être humain le faisait traiter chaque individu sur un pied d’égalité malgré les miasmes pouvant couler de leurs cascades respectives.
Jamais la haine ne cesse par la haine, soyez vous-même votre propre flambeaux qui en allumera tant d’autre sans s’en abréger la vie, le bonheur est fait pour être partagé, la haine ne se réconciliera qu’au prix cette bienveillance bénéfique. Avant de ce lever et partir, Naoji joignit une dernière fois les mains dans une prière d’avenir. L’espoir est un trop ample fardeau, une trop large distraction mieux valait l’abandonner et attendre le futur, lui restait confiant comme d’un nuage nait la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Demeure de la Bunke] "Tout est faux et vrai a la fois : Tel est le vrai caractère de la Loi."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Miloë + Croire que tout est possible est faux. La vie n'est pas un jeu d'echec
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Haiti : Faux coupons, un site du PAM fermé à Pétionville
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Pays du Feu :: Konoha :: Centre-ville-