AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 Désillusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ui Yamiko
Nukenin - Rang B
avatar

Points d'activité : 15
Messages : 5


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 0
MessageSujet: Désillusion   Dim 18 Sep - 15:56

Épisode I : Chapitre IV :
Désillusion




Depuis que Ui était arrivé à Oto, elle avait retrouvé le sourire. Son entraînement quotidien la rendais de plus en plus fort. Effectivement, le Daimyo avait trouvé de l'utilité en elle. Dorénavant elle s’entraînait au technique ninja pour protéger celui-ci ainsi que les terres d'Oto le jour ou
ils se feraient attaquer.

Ui progressait vite, Ariek en était la cause, il lui fournissait de plus en plus de pouvoir de jour en jour. Son apprentissage au technique de base n'était donc qu'une formalités pour elle car, en plus de son démon, son atout majeur resta sa volonté de progresser afin de pouvoir prouver sa valeur et être accepter et respecter parmi les personnes vivant à Oto.
Lorsqu'elle fut enfin accepter en tant que Genin, elle fit la connaissance de son senseï. Celui-ci était un peu atypique. Mise à part la tenu que les Jônin d'Oto portaient, tout le reste était assez étrange. Son regard cacher par un bandeau blanc laisser croire qu'il était aveugle, Ses jambes si fine qu'on
se demander presque si elle n'étais pas faite de bois et on ne voyait jamais ses mains qui était tout le temps cacher dans sa manche. Cependant, Ui respectait énormément cette homme et le considérer un peu comme son père. Il était si attentionné envers elle, Ui se demander parfois si cette personne la connaissait. Même pendant l’entraînement, il était toujours plus proche d'elle que de ses camarades se qui entraîner la jalousie auprès de ses compagnons. Et Ui lui rendait bien, tout ses efforts fournis auprès d'elle portait ses fruits, toutes les missions qui lui étaient
confiées avait été réussi avec succès sans aucune accroche. Grace à lui elle a pût découvrir a quelle type d'affinité elle était associée. Son chakra avait des particularité Doton. Depuis le jour ou son senseï lui avait enseigner sa première technique, le lien qui était déjà très fort entre eux fini par devenir de l'amour, celui qu'elle considérait comme son père était devenu l'obsession de sa vie, elle était prête à se sacrifier pour qu'il ne lui arrive aucun mal.

Et le jour de son examen Chunin, comme tout le monde s'y attendait elle termina celui-ci sans grand effort, c'était limite déconcertant pour ses adversaires qui ne savait pas quoi faire contre elle. Lorsqu'elle était revenu de cette examen à Oto, accompagner de ses compagnons qui n'avait malheureusement pas tous réussi celui-ci, toutes les pensées des habitants d'Oto se dirigèrent vers elle. Ui était tellement heureuse qu'elle ne savait comment exprimer son bonheur. Alors, pour rendre tout l'amour quelle recevait, elle décida chaque jour d'aider une personne dans le
besoin en mettant toute cette volonté de bien faire afin de ne pas voler cette passion que les personnes lui attribuer. Son passage au grade Chunin ne changea rien pour elle, c'était limite si elle se donner plus de difficulté pour pouvoir faire le bien autour d'elle. Son entra înement était de plus en plus draconien et les missions qu'elle se voyait confier de plus en plus rude, mais au final tout était réussi.
Au vu de ses résultats, son passage en tant que Jônin ne se fit pas attendre et pris à son tour le rôle de son senseï. Elle mena un équipe de trois jeune Genin en y consacrant la plus part de son temps.

Mais se temps était bientôt révolu, pourtant se jour là était comme tout les autres, avant de retrouver ses élèves, elle alla comme d'habitude aider un artisan qui avait besoin de son aide, chaque personne qu'elle croisait lui adresser un bonjour des plus chaleureux. Mais se jour la Ariek sentait que quelque chose n'allait pas, comme si il se sentait constamment surveiller et ne manqua d'en faire part à Ui, qui elle, lui assura qu'il n'avait rien à craindre. La journée se passa comme prévu, peu avant la tomber de la nuit, elle renvoya ses élèves chez eux et partie elle même de son côté chez elle. Sur le chemin, Ariek ressentit encore cette impression d'être suivis et espionner mais ne dit mot à Ui pour ne pas l'inquiéter de se ressentit. Une fois rentrer chez elle, elle se prépara une bonne soupe de légume et la dégusta sur son lit. Une fois le bol fini, elle le posa sur sa table de chevet et s'effondra sur son matelas en étoile puis ferma les yeux afin de dormir. Se qui ne se fit attendre. Cependant, Ariek lui restait aux aguets, cette sensation qui se faisait de plus en plus
pressent l’empêcher d'être serein.
Environs deux heures après que Ui se soit endormie, le bruit de la clenche de sa porte se fit entendre, quelqu'un était entrain de pénétrer dans la chambre et Ariek sentait en cette personne le mal. La porte était maintenant complètement ouverte laissant paraître une personne habiller tout en noir devant celle-ci. La personne avança doucement en murmurant des choses impossible à entendre de la ou Ariek se trouver jusqu'à se que cette personne se tienne juste en face de Ui.

… Accomplir ta destinée ma cher et tendre Ui.

Grâce à la panique d'Ariek, Ui se réveilla en sursaut mettant fermement un kunaï sous la gorge de la personne. De son autre mains elle alluma la bougie qui se trouver juste à côté d'elle et le visage de l'homme se dévoila. Elle fit tomber directement son Kunaï au sol puis baissa la tête.

Excuser moi senseï. J'ai cru qu'une personne voulait me faire du mal.

Soulager, elle fit comprendre à Ariek qu'il n'y avait vraiment rien à craindre et que se qu'il avait ressentit était sûrement dût à la fatigue des rudes journées qu'elle avait eut depuis ses dernières semaines. En relevant la tête elle vit son senseï entrain de sourire.

Vient avec moi, j'ai quelque chose à te montrer.

Sans poser de question, Ui enfila son uniforme de Jônin puis le suivi à l'extérieur de l’enceinte. C'était une belle nuit, surplomber par une lune totalement pleine. Les étoiles éparpillaient dans le ciel briller de mille feu. Une légère brise venant du sud rendait l'atmosphère fort agréable et
la mélodie jouer par celle-ci à l'encontre de chaque chose autour d'elle la rendait nostalgique lors de sa première journée sur ses terres.
D'un geste de la main, l'homme lui fit comprendre de rester la ou elle était, puis il s'éloigna de quelques mètres jusqu'à se trouver devant une vaste forêt sombre ou aucune lumière ne pouvait y pénétrer et, même pas cinq secondes après qu'il se soit arrêté, une personne sortit de cette
forêt. Cette personne n'était autre que le Daimyo en personne. Il s'avança au hauteur du senseï de Ui et s'arrêta.


Comment vas-tu en se moment ma petite Ui ?

Tout en se mettant à genoux, elle répondit que tout aller pour le mieux et qu'elle espérait faire honneur à celui-ci en tant que défenseur de se pays.

Serais-tu prête à mourir pour ton pays ma petit Ui ?

La réponse à cette question paraissait évidente au yeux de Ui, cependant, quelque chose ne tourner par rond et plutôt que de répondre à cette question, elle lui en posa une à son tour avec une voie plutôt intriguée.

Pourquoi cette question Daimyo-sama ?

L'homme commença à marcher vers elle, son poux devenait de plus en plus rapide, il y avait quelque chose de bizarre dans l'attitude de se seigneur féodal et cela la rendait plutôt nerveuse.

Vois-tu, lorsque nous t'avons recueilli parmi nous, nous savions ton secret ou plus précisément se qui se cachait en toi, malheureusement se démon n'était pas encore assez puissant car il se nourrissait de ta puissance que tu n'avais pas encore. Pendant tout se temps nous t'avons rendu puissante jusqu'au jour ou il serait en mesure de nous servir. A côté de ça, notre équipe médicale que tu connais vu que tu en fait partie faisait des recherches pour savoir comment on pourrait le contenir afin qu'il nous serve sans résistance. Cela fait un moment qu'ils ont trouvé mais tu n'étais pas encore assez puissante. Mais aujourd'hui tu l'es et c'est pourquoi je te demande d'accomplir ta dernière mission envers ton pays …

Ui avait la gorge serrer, son visage meurtrie par les dires de son chef qui avait fait d'elle se qu'elle était devenu. Cela faisait deux ans qu'elle était à Oto, tous se qu'elle avait trouvé ici qui la rendait si heureuse n'était que
mensonge … Elle tomba à genoux et des gouttes de larmes allaient se cogner les unes après les autres contre la terre. Elle se mit à trembler, ses mains se refermèrent contre la terre … Ses cheveux cacher son visage remplie de tristesse. Elle avait l'impression que le monde autour d'elle venait de s’arrêter. Il n'y avait plus un bruit, elle se sentait seul au monde.


Maintenant meurt Ui. Meurt pour ton Pays.

Le Daimyo ria fortement. Un pincement au cœur se fit sentir en Ui, son pou devenait de plus en plus rapide.

"Ui, laisse moi arranger ça, ne t'inflige pas se mal, je vais mettre un terme à tout ceci, nous partirons loin de se pays et vivrons en ermite faisant se qu'il nous plaira sans règles ni loi."

Le Daimyo fit un geste de haut en bas avec son bras et une vingtaine de ninja sortirent de l'ombre de la forêt fonçant vers Ui telle une meute de chien affamé. Mais leur élan fut stopper d'un coup. Ui avait disparu, plus personne ne la voyait à la place ou elle était agenouillée. Tout les ninjas
regardèrent autour d'eux afin d'essayer d'apercevoir ou elle était mais en vain. Soudain, les ninjas étaient pris de panique. Le Daimyo se demander se qu'il se passait et la voie d'Ariek aussi froide qu'effrayante vint à retentir dans la clairière.


Impardonnable.

Ariek venait d'utiliser un Jutsu que Ui avait apprise à Oto, tout les ninjas mise à part le Daimyo ainsi que le senseï de Ui était pris dans la technique du marécage de limbe. Cette technique à pour but d'immobiliser les assaillant qui toucher le sol ou la technique avait était appliquée.

Je ne vous pardonnerait jamais d'avoir refait couler les larmes de Ui … Doryuusou no Jutsu.

Une fois la technique prononcer, des cris de souffrances retentirent dans toutes la regions. Tout les ninjas immobiliser se virent transpercer par des lances de terre. Aucun d'eux n'avaient été épargner. Tous avais subis le même sort. La mort.

AH AH AH fantastique … Vraiment fantastique.

Le Daimyo enleva son accoutrement pour laisser place à une tenu porter par les ninjas d'Oto. Le senseï en fit de même et pour la première fois on put voir les bras, les jambes ainsi que le visage de celui-ci. C'était enfaîte une marionnette contrôler par le Daimyo en personne.
Ariek sortit de la forêt. Les mêmes yeux refirent leur apparitions. Ses mêmes yeux qui avait été aperçu auparavant lorsque Ariek avait tuer les parents de Ui. Cependant ça n'allait pas être aussi facile que les ninjas
auparavant. Ariek pouvait ressentir la puissance de celui-ci mais n'avait pas pour autant peur de lui. Sa haine était ça plus grande force dorénavant et le tuer son principale objectif.


Démon, si tu viens à moi je te promet de ne pas faire de mal à Ui, je suis prêt à la garder au pays et lui redonner la vie qu'elle rêvait. Qu'en dis-tu ?

Ariek se lança vers son adversaire le poings serrer prêt à attaquer le Daimyo. Celui esquissa un sourire puis lança sa marionnette vers lui. Ariek fit une série de signe puis en un éclaire une grande quantité d'aiguille se forma autour de lui, puis se dirigèrent vers le Daimyo. Celui-ci fit de grand
geste avec ses bras pour diriger sa marionnette juste devant lui et l'utilisa comme bouclier, la marionnette, avec son bras articuler gauche mit une cape devant le Daimyo ou toutes les aiguilles se plantèrent dedans. Aucune n'était passé, mais se n'était pas fini, Ariek avait continué sa course et au moment ou la marionnette rabaissa sa cape, Ariek apparu juste devant le Daimyo et lui décocha un coup de poing qui le fit voler en arrière jusque dans la foret. Quelques arbres tombèrent dut au choc qu'avait provoqué le contact du corps de celui-ci. La marionnette qui avait suivi la course de son maître s’enleva dans les airs puis attaqua avec son élan Ariek qui l'esquiva de justesse. Un épais nuage de poussière c'était
créé. Quelques secondes après, à peine s'être remit sur ses appuie, la marionnette sortit de la poussière et balaya Ariek qui était en l'air, dos au sol. Le pantin donna un violent coup de poing dans abdomen de Ui la faisant rebondir sur le sol et se retrouva à coté d'elle pour lui porter un coup de pied dans les côtes la faisant voler à son tour dans la forêt à l'encontre des arbres. Le marionnettiste sortie de la forêt pour aller savourer sa victoire.


Rien n'est plus fort que la force brute, et je manipule cette marionnette comme un ninja pratiquant le Taijutsu. Mais peu importe, maintenant je vais faire de toi ma marionnette et je vais enfin pouvoir créer le plus puissant des villages que se monde n'ai jamais connu.

Le Daimyo s'approcha du corps de Ui et la regarda étendu sur le sol. Il s'abaissa puis pris sa poignée afin de la traîner jusqu'au bloc médical pour extraire le démon qui était en elle ... Mais la poignée se brisa et par la suite tout le reste du corp partie en poussière.

Tu es d'une faiblesse impressionnante Daimyo-sama …

Au même moment une lame vînt se porter dans le corps de Daimyo. Cette lame était monstrueusement grande, son manche était de couleur jaune et bleu et sa lame avait des reflet bleu avec différente teinte. Le visage du Daimyo se crispa, la lame ressortant au niveau de sa poitrine fit couler énormément de sang et lorsque Ariek la retira entièrement de son corps, le Daimyo tomba à terre. Ses bras tremblait sur le sol rouge. Ariek rangea l'épée dans son fourreau puis tourna dans la direction opposé ou le Daimyo regarder.

Ui ne souhaite pas ta mort, bien que tu l'ai trahi, mais je te promet qu'un jour je reviendrais pour te tuer et se jour la tu auras beau prier les dieu pour t'épargner, ça n'arrivera pas.

Malgré ses mots, le Daimyo poussa un rire nerveux, il se retourna pour voir le visage de Ui. Il se releva lentement se courbant légèrement dut à la plait qui lui faisait horriblement mal. Pointant son doigt vers elle, le regards perdu il adressa ses derniers mots avant qu'elle ne parte dans l'obscurité de la forêt.

AH AH AH ... Le Daimyo toussa et cracha du sang ... Tu ne reviendras jamais dans les environs, sais-tu se qui arrive au personne qui déserte leur village ?

Sans répondre Ariek continua sa marche silencieuse mais écouter attentivement se que le Daimyo aller lui dire. Celui-ci perdit son sang froid et cria à la mort pour que Ui entende bien.

ILS DEVIENNENT NUKENIN, TU SERAS TRAQUÉE, TU N'AURA PLUS AUCUN ENDROIT OU TU SERAS EN SÉCURITÉ ET LE JOUR OU ON TE RETROUVERA TU SERAS ENFIN MA MARIONNETTE.

Ariek s'arrêta. En se retournant, il pris le bandeau qu'on lui avait donné pour le jour de son passage Genin et avec un Kunaï fissura celui ci de gauche à droite.

Je te l'ai dit, la prochaine fois que nous nous reverrons se sera le jour de ta mort et je serais la faucheuse.


Et elle disparue dans la forêt. Environs dix minutes après qu'il se soit éloigné du champs de bataille et s'assurant qu'il n'y avait plus aucun danger, Ariek laissa Ui reprendre possession de son corps.

Qu'allons nous faire maintenant Ariek ? Je suis perdu, je ne sais même pas si j'ai encore la force de vivre.


Ui, arrête de penser au gens, dorénavant il faut que tu te préoccupe de toi. Fini les jours ou la confiance reniée. Nous sommes Nukenin maintenant et nous allons nous comporter comme telle, les gens ne te ferons plus de mal, c'est nous qui allons occupées cette place dorénavant.

Ui pris conscience de sa situation et n'avait pas vraiment le choix, cependant l'idée de faire le mal autour d'elle, aussi étrange que cela puisse paraître ne lui déplaisait pas. Sans doute dût à Ariek qui était en elle mais aussi au deux fois ou on l'a trompé.

Ariek connais-tu Ame No Kuni ?


Non ou est-ce ?


C'est a quelque jour de marche d'ici, j'ai entendu des ninjas d'Oto en parler. Apparemment ce village semble offrir une terre d'accueil rêvée pour les truands, les
brigands et particulièrement pour les ninjas déserteurs. On va aller et voir se que l'ont peut y trouver. Moi même je ne sais pas encore se que je vais faire, mais une chose est sur maintenant. C'est que les villages vont bientôt nous connaitre et nous chasser pour nous ramener à Oto. Se qui fait les villages ninjas nos ennemis.


Tout était différents chez Ui. Sa façon de penser, de réagir. Oto qui avait fait d'elle une brillante ninja avec un avenir prometteur c'était maintenant reconvertie dans le mal. Ame No Kuni ... Se village aller surement décider de son avenir et la changer en quelque chose de terrifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Désillusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La désillusion a un gout de trahison
» la désillusion te guette, l’échec t'attend, sweeney.
» Vos désillusion sur les jeux pokémon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Autres lieux :: Pays des Rizières-