AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 L'ombre de la brume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ui Yamiko
Nukenin - Rang B
avatar

Points d'activité : 15
Messages : 5


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 0
MessageSujet: L'ombre de la brume   Jeu 8 Sep - 4:45

    Episode 1 : L'ombre
    de la brume.


Takara Yamiko … Dès son plus jeune age, malgré le prénom que ses parents lui avait donné, son nom était significatif de mauvaise chose.

Tout commença le jour de son quinzième anniversaire, il faisait comme à son habitude un temps brumeux au pays de la vague. Bien qu'un anniversaire est synonyme d'un jour remplie de bonheur, l'ignorance c'était installée au plus profond de se pays, même ses parents n'y prêtait pas attention. Déçu par cette journée qui devenait habituelle chaque année elle partit en pleurant dans la forêt qui se situe à l'autre bout du village ou elle habitait. C'était une foret lugubre, la lumière n'y était que rarement inviter et pourtant c'était ici quelle se santait le mieux, le silence ici n'avait pas le même goût que celui qui régner dans sa maison. Le bruit des feuilles ainsi que celui des branches provoquer par le vents l'apaiser. Cependant, une chose qui ne s'était jamais produite se passa. Elle ressentit de temps en temps un présence non loin d'elle. Une présence qui, pour elle, n'avais pas
l'air malfaisante mais qui l'intriguer quand même. Tout d'un coup elle se leva et resta planter debout telle un arbres enraciner incapable de se déplacer pendant environ dix minutes. Au bout de ses 10 minutes elle commença à se pencher en arrière et se laissa tomber, comme si c'était se qu'elle voulait alors qu'elle n'avait pas le contrôle de son corps. Cela l'intriguer, son cœur commencer à battre de plus en plus vite, une goutte de sueur coula le long de sa joue puis tomba sur le feuillage ou elle était allonger, cette goutte venait de provoquer un bruit sourd, soudain, les pulsations de
son cœur s’arrêta net, il n'y avait plus un bruit autour d'elle, c'était le calme plat mais elle n'avait toujours pas retrouver le contrôle de son corps et ressentait toujours cette présence autour d'elle. Après un long moment de silence, elle entendit au fond d'elle une voie froide et meurtrière lui murmurer …


Bonjour Takara

Bizarrement, au son de cette voix son cœur ne s’accéléra pas, c'était comme si elle était persuadé qu'elle ne lui arriverait rien de grave et quelle pouvait faire confiance à cette présence inconnue. Cependant elle ne lui répondit pas, elle était quand même d'une nature méfiante. Et tout un coup elle ne ressentit plus aucune présence puis repris possession de son
corps. Elle se redressa en essayant de voir autour d'elle une ombre ou quoi que se soit de vivant avec le peu de visibilité quelle avait mais elle ne vît rien des feuilles se laissant porter par le vent. Au final elle se releva et repartit en direction du village en pensant à se qui venait de lui arriver. Quand elle fît quasiment arriver à l'entrer de cette foret elle s'écroula au sol et perdit connaissance aussitôt. Quelques heures après cette chute elle ouvrit les yeux, cependant tout se qui était autour d'elle n'était autre qu'un noir absolue mise à part l'endroit ou elle se trouvait qui était éclairé, elle ne savait pas ou elle se trouvait, comment elle avait fait pour se retrouver dans un endroit inconnu alors quelle savait pertinemment quelle se trouvait avant de réveiller dans la forêt. Après s'être poser pleins de questions, elle entendît des sons de pas se rapprocher d'elle, le son était de plus en plus fort et tout d'un coup, plus un bruit, le calme totale. Au fil du temps, habituer à au noir qui se trouver au tour d'elle, elle vit une ombre se dessiner juste devant elle. Et la même voie qui lui avait murmuré son nom tout à l'heure se fit entendre, mais cette fois-ci plus clairement.


As-tu peur Takara ?


Cette fois-ci, elle répondit à cette voie qui lui était familière.

Non, est ce que je devrais ?

Encore une fois, le silence repris le contrôle de la situation mais pendant un cour moment. L'ombre qui était devant elle fit son apparition juste devant l'endroit ou elle se trouvait. Les yeux de Tamaka qui était remplit de question laissa place à de l'étonnement. La personne qui se trouvait devant elle n'était autre qu'elle même à quelque différence prêt. Le regard
de son interlocutrice était remplis de haine et de vengeance. Son aura était tout aussi meurtrière que la sensation qu'elle avait eut dans la forêt peu de temps avant.


Comme tu peux le voir, je suis toi, je suis resté au plus profond de toi sans faire surface depuis quinze longue année en espérant un jour avoir cette conversation avec toi. Tu n'as rien à me dire, juste à écouter se que j'ai à te proposer. Tout se qui nous entour n'est que souffrance, notre mère, notre père ne nous accorde aucune importance, je ressens se que tu ressens, je suis la haine qui a grandit en toi depuis ses longues années de souffrance que toutes les personnes autour nous nous ont infligé. Nous avons était seul toutes notre enfance, les gens nous dévisagent, car tout le monde connaît notre secret mis à part toi.

Se que venait de dire son autre elle venait de la bouleverser, le fait qu'il y ait un secret que tout le monde connaissait mise à part elle venait de lui provoquer un choc émotionnel tellement important qu'elle avait l'impression que le monde qui se trouvait autour d'elle s'écrouler. La souffrance qu'elle avait endurer pendant toutes ses années, l'indifférence apporter à son égard depuis tout se temps aller lui être dîtes par elle même.


Dès notre naissance, nous sommes née avec une aura démoniaque, tellement démoniaque que nous avons tué l'infirmière qui nous a mit au monde, mais cela n'était pas notre faute, c’était notre destiné, notre famille à toujours était ainsi, sauf que chez nous, toute la souffrance qu'a connu nos ancêtre nous a été transmise et notre père à sceller notre partie démoniaque pour que nous puissions vivre en paix sans aucun problème comme l'avait fait toutes notre générations avant nous mais le mal qui nous habiter était vraiment trop important et se n'était qu'une question de temps avant que le sceau ne fasse plus effet. Toutes cette souffrance que nous avons enduré est dût à ça, on nous fuit comme la peste, nos parents et proche ne nous ont jamais considérer comme leur enfant. Mais à partir d'aujourd'hui c'est terminé, la vérité est tombé et il est temps pour nous de faire notre vie loin à l'écart du mensonge, de la trahison, nous sommes seul, toutes personne vivant sur cette terre nous trahira et ne feront que nous blesser. Cependant se ne sera pas pour tout de suite, le sceau qui me garder prisonnier au fond de nous est entrain de se reformer, c'est pour cela que je te demande encore de patienter une année et le jour de te seize ans, à la même heure se sceau se brisera pour toujours et tout se que je sais te sera dévoiler, tu verras par toi même tout le mal qui nous a été fait et stocker en moi …


La voie avait disparue tout comme son double. Elle reprit alors connaissance la ou elle était tombé c'est à dire au début de la forêt. Takara se releva péniblement puis retourna songeuse vers a maison prêt de ses parents. Elle ne savait plus quoi pensé, est se que ce n'était qu'un rêve ou était-ce la strict vérité. Une fois retournée dans sa demeure ses parents étaient la, son père avait le nez dans des papier tandis que sa
mère elle faisait un peu de rangement. Néanmoins, malgré le doute qui c'était installé en elle, quelque chose avait changé. La méfiance avait prit totalement le contrôle de sa pensé, le peu d'amour quelle avait pour ses parents n'était plus du tout au goût du jour. Alors elle attendit un an, un an ou sa méfiance grandissait jour après jour jusqu'à enfin pouvoir connaître la vérité.


Pendant un an, l'attitude de ses parents, ainsi que ceux des villageois n'avait pas changé, ça c'était limite aggravé. Mise à part les regards habituelles qui étaient lancés sur elle, les enfants du village lui jeter des
pierres, ainsi que des insultes à chaque fois quelle avait le malheur d'en croiser. Au fur et à mesure du temps, elle apprit à vivre avec la souffrance et la haine comme si c'était ses seuls amis. Mais, d'apparence extérieur, elle resta la même qu'avant pour ne pas faire remarquer un changement brutale dût à ça conversation avec son soit « maléfique ».

Un an jour pour jour c'était écoulé. Aujourd'hui était le jour de son seizième anniversaire et pour l'instant rien ne c'était produit, son soit intérieur ne c'était toujours pas manifesté mais par pur précaution, elle décida de
repartir dans la forêt ou eut se premier contact. Elle alla se placer au même endroit que la dernière fois, rien avait changé, l'ambiance lugubre était au rendez-vous ainsi que cette lègere brise qui provoquer au contact des feuilles un son agréable. Seul point différent, les animaux de la forêt siffler un chant mélodieux.

L'heure à laquelle c'était dérouler l’événement était bientôt arriver, la vérité sur son enfance aller bientôt être révéler. Quelques minutes plus tard, son
double maléfique fit enfin son apparition.


Bonjour Takara, l'heure de la vérité est enfin arrivé. Pour ne pas que tu sois surprise je vais t’expliquer comment cela va se dérouler, je vais tout simplement te faire partager se que nous avons vécu à notre naissance avec une simple transplantation de souvenir. Tu ne pourras ni agir, ni parler
au personne que tu verras, tu seras à ta propre place il y a de ça seize ans. Es-tu prête ?


Takara fît un hochement de la tête pour signifier qu'elle était prête. Son double prit alors possession de son corps et délivra le souvenirs que ses parents lui avaient cacher.

ANALEPSE

Takara fît alors transporter dans les souvenirs de son enfance, elle se retrouva alors au moment ou elle venait juste de naître. Elle se situait dans l'infirmerie du village, ses parents était autours d'elle ainsi que les infirmiers
sur le sol raide mort. Une aura violette se dégager de Takara mais ses parents n'en ressentait pas les effets, sûrement dût au fait qu'ils ont le même sang. Ses parents étaient entrain de se parler, visiblement il agissait d'une manière étrange. Plus la discutions d’éternisée, plus leur regards envers Takara se transformer en de la haine pur et dur. Lorsque leur conversation pris fin, son père se dirigea vers elle puis fit une série de signe et fini par poser ses main sur le ventre de Takara. L'aura violette qui était autour d'elle commença à se regrouper à l'endroit ou le sceau avait été poser pour disparaître à l’intérieur de son corps. Durant cette
période ou l'aura se faisait sceller, Takara se débattait. Bien que se ne soit qu'un bébé, un champs de force se créa se qui provoqua un vent terrible dans la pièce ou ils se trouvaient et fît complètement voler tout les objets dans la pièce jusqu'au moment ou celle-ci disparu. Takara avait arrêter de pleurer, pour laisser place à un enfant totalement innocent. Son père complètement exténuer se retourna vers sa femme pour lui adresser ses mots qui aller bouleverser Takara.


Se qui vient de se passer, il ne faudra lui en parler sous aucun pretexte, et si jamais elle devient trop dangereuse je la tuerais sans hésitation. Cette enfant est synonyme de mauvais présage, on la gardera avec nous mais ne compte pas sur moi pour m'en occuper, je ne l'ai jamais voulu.

Sa mère, acquiesça d'un signe de tête en laissant couler une larme sur son visage.

-----------------------------------------------------------------------

Soudain Takara se fit aspirer dans un tourbillon pour revenir à la réalité. Son regard était figée droit devant, on ne pouvait lire aucune émotions sur son visage. Quelques secondes après être revenu à la réalité, son entité
repris la parole pour débloqué la situation qu'il attend depuis seize ans maintenant.


Takara il est maintenant temps de quitter ce pays. Je pense que tu l'as compris maintenant que notre place n'est plus ici, nous devons partir sans nous retourner et ainsi …

Le démon se fît couper la parole par un geste brusque de la main, c'était la première fois que Takara affirmer avec autorité quelque chose. Elle se tournât en direction du village, son regards fixant précisément un point était remplis de haine fit basculer ses yeux qui était d'un marron plus que normal en deux yeux jaune pouvant se voir dans l’obscurité la plus pur.
Le démon commencer peu à peu à prendre le contrôle du corps de Takara. Plus elle se rapprochait du village plus ça haine empirer. À la sortie de la forêt un groupe d'enfant qui avait l'habitude de se moquer de Takara était entrain de jouer ensemble, lorsque Takara sortie de cette forêt tout les enfants lui jeta des cailloux en lui lançant quelque juron. C'est alors qu'en un éclair, le démon se projeta vers les enfants en leur donnant des coups de poings jusqu'à se qu'il n'en reste plus un de vivant. Une fois les enfants morts, elle se redirigea vers ça maison à la même allure de tout à
l'heure. En empruntant quelques ruelles peu fréquenter elle se retrouva devant ça maison une vingtaine de minute plus tard. Son corps n’arrêtait pas de bouger, sûrement dût à l'excitation de se qu'il va se passer dans peu de temps. Elle ouvrit la porte puis rentra dans la maison en cachant son visage. Son père était comme à son habitude assis dans le canapé à lire ses livres, sans détourner le regard de son livre il adressa d'une voix grave mais un peu moqueuse à Takara.


Tu es encore partie chialer dans la forêt ?!


Sans répondre elle se dirigea vers ça mère qui était dans la cuisine, elle était entrain de préparer un repas et détourna son regards vers Takara remplit de pitié. Takara se positionna devant sa mère la tête baisser. Sa mère se mit au niveau de Takara, posa sa main sur son épaule et regarda Takara intriguer. Takara était entrain de sourire le yeux fermer et tout
d'un coup elle leva ça tête ainsi que ses yeux et regarda sa mère. Elle fit un bon en arrière et tomba contre le mur, Takara pris le couteau qu'utiliser sa mère pour faire la cuisine et en courant, elle lui le planta au milieu de la tête.

Un sourire démoniaque se dessina sur son visage. Il ne restait plus que le père, toujours assis dans son fauteuil n'ayant pas était troubler par le bruit de la chute de sa femme. Takara fît un Kage bunshin qui ouvrit la fenêtre et alla un peu plus loin dans l'ombre, Takara se mit à genoux et poussa un
énorme cri de peur. Son père sursauta et s'empressa d'aller voir se qu'il se passait. Arrivé dans la cuisine il resta meurtrie devant sa femme étendu sur le sol dans un bain de sang. Takara montra la fenêtre à son père qui y jeta un coup d’œil. Directement il vit une ombre un peu plus loin. Il bondit à travers la fenêtre et poursuivi l'ombre qui prit la fuite. Une fois le père
partie, Takara se releva calme la tête baissait, on ne pouvait voir son visage. Tout doucement, elle releva la tête et regarda en direction de l'endroit ou son clone emmener son père. Et elle partie d'un air sérieux à toute vitesse. Son clone arriva bientôt à l'endroit souhaiter. Le père lui essayer tant bien que mal de rattraper le présumer meurtrier. Alors que le clone commençait à le semer, il s’arrêta dans ça course se que fit peu de temps après le père. Le clone avait amené l'homme devant la foret ou
elle avait l'habitude d'aller, mais son père ne le savait pas vu qu'il ne s'était jamais intéressé à sa vie.

Le clone était de dos, toujours la silhouette cacher dans l'ombre. Il se retourna vers le père dans un premier temps les yeux fermer. Le père commencer à reprendre son souffle après avoir fait tant d'effort pour le suivre et d'un air menaçant agressa le clone.


POURQUOI AS-TU FAIT CA ?!

Après avoir hurler à la mort un silence se fit entre les deux personnes.


QU'EST CE QUE NOUS T'AVONS FAIT ?!

Juste après que cette question soit terminer, le clone ouvrit les yeux laissant resplendir la lueur de ceux-ci. Ils étaient d'un jaune brillant, avec un grosse pupille noir. On aura dit les yeux d'un chien prêt à attaquer sa proie. Mais cinq seconde après le clone explosa à la grande surprise du
père.


Je venais souvent jouer ici, le savais-tu ?

Sursautant sur place, il se retourna vers cette voie familière.

Je venais aussi ici pour apaisait ma tristesse que je connais depuis seize ans. Le savais-tu ? …Papa ?! …


Son père chuta à son tour sur le sol regardant avec incompréhension sa fille qui s'avancer devant lui peu à peu. Une fois arriver près de lui, il pût remarquer qu'elle avait les yeux fermer ou couler de ses deux yeux des larmes de sang. Quelque tache c'était incrusté sur le tissu des ses vêtement miteux.

Je … Je ne comprend pas !!!


Elle ouvrit ses yeux d'un coup. Son père eut une sueur froide en la regardant, se même regards qui était installé sur sa fille le troubla au plus au point.

Est ce que tu te souviens de se qu'il c'est passé à ma naissance ? Te souviens-tu du jour ou tu as renier ta fille plutôt que de l'aider ? Te souviens-tu de se démon que tu as seller en moi ? Et Bien celui-ci m'a tout révélé du début jusqu'à la fin … Tout les secrets qui m'ont était cacher, tout les injure que j'ai reçu sans comprendre pourquoi, les coups que je recevais chaque jour du fait que je suis née avec une entité. Toutes ses choses qui me sont arrivées parce que mes parents n'ont pas eut le courage de me soutenir, de m'aimer comme leur propres filles …

Son père déboussoler par les paroles mais surtout par le fait de comprendre que le tueur de sa femme n'est autre que ça fille commença à se redressait faiblement sur ses jambes, mais au même moment, Takara sortie le couteau de ses vêtements et le jeta d'une force colossale vers son père qui, au contact du couteau fit un saut en arrière propulser par l'impact d'environs trois mètres.
Il n'y eut plus un bruit après la chute du père le couteau planter dans le coeur. Takara redevenait calme, mais pas pour autant attrister par la mort de ses parents, au contraire, le fait de savoir qu'ils ont été puni par elle même l'avait rendu plus sereine pour la suite des chose, elle qui avait l'habitude de se prendre des reproche, se faire insulter, dévisager ou même lancer des pierres, tout cela aller changer après son départ de se village qu'elle haïssait tant.

Mais son départ n'était pas encore prévu, elle n'avait pas encore fini de punir tout ceux qui lui avait fait du mal étant jeune. Elle retourna donc dans la maison de ses parents et passa dedans comme une vulgaire voleuse. Elle alla chercher dans un tiroir au fond de la chambre de ses parents des notes explosives que son père avait depuis longtemps et alla en ville. Sur le chemin elle colla par-ci par -là des notes, elle en avait au totale 11. Elle procéda dans un ordre assez simple, tout d'abord elle colla une note sur chaque habitation ou il y avait au moins une personne qui avait assister à sa naissance, par la suite, il lui en restait encore huit, alors elle les plaça sur des habitations qui avait prit la peine de lui faire du mal et partie en direction de la sortie du village.

Son visage était recouvert de sang, ses vêtements aussi, elle ne pouvait pas partir comme ça, mais faute de moyen elle y fût obliger, cependant sa dernière symphonie n'avait pas encore pris fin. Elle se posta droit devant toutes les habitation de son village, se plia légèrement en deux vers l'arrière et, tout en se relevant, elle poussa un cri monstrueux venant au plus profond de soit même. Les lumières commençaient à s'allumer dans la quasi totalité des maisons. Et curieux de savoir d’où provenait le cri de tout à l'heure, ils sortirent quasiment tous en même temps de leur maison et regardèrent autour d'eux mais ne vit rien à l'horizon. Restant planter devant comme des vieilles commères le note explosives se mirent à briller. Les personnes, remarquant ceci s'approchèrent pour voir se que c'était et au moment ou ils commencèrent à remarquer se que c'était, tout explosa.

Au loin Takara regarda deux secondes puis tourna le dos à se spectacles magnifique pour se diriger vers l'inconnu. Le démon parla à l'intérieur de Takara. Effectivement, maintenant que celui-ci n'est plus retenu par son sceau il est libre et peu donc parler.


Qu'est ce que tu comptes faire maintenant?

Je vais tout d'abbord changer de prénom. Takara à était utiliser par les autres personnes pour m'insulter ou autre, c'est pour cela que je veux qu'on m'appelle dorénavant "Ui Yamiko". Et pour la suite je veux chercher un village qui me respecte et qui plus est, accomplir des choses en tant que Ninja pour celui-ci.

Et ou comptes-tu aller?


Oto me parait un endroit rêver pour nous, j'ai entendu quelque conversation entre mes parents et des voisins, à chaque fois qu'il parlait d'Oto c'était pour en dire des choses mauvaise, donc pour moi se village est bien, de plus on y rencontrera peut-être quelqu'un comme nous.

Je te fais confiance.

ET Ui partit au loin en direction d'Oto, enfin dans une direction ne sachant même pas du tout ou elle était sur une carte n'étant jamais sortit d'ici.
Derrière elle, quelques villageois n'ayant pas étaient visés par Ui regarder au loin l'ombre de Ui partir dans la brume jusqu'à ne plus l'apercevoir. Les villageois ne savait pas à qui appartenait l'ombre mais la crainte de revoir un jour la même chose se produire allait leur faire peur pendant un bon moment.

(Mon prochain RP historique traitera le démon qui est en moi pour ainsi en apprendre beaucoup plus à son sujet et pour finir mais ça c'est dans un moment c'est se qu'il c'est passé à Oto merci d'avoir lu Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'ombre de la brume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une compagne pour Ombre du Crépuscule
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Pays de l'Eau :: Autres terres du pays :: Archipel de l'Ouest-