AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 [Bureau du Kage] Le mat du Berger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Dim 16 Déc - 10:43


    La pièce brillait par sa forme circulaire d'une infinie précision. Au premier regard, les repères spatiaux sont troublés, déstructurés. Une fois l'entrée au nord, discrète et modeste, et le bureau en plein centre repérés, tout revient à la normale. Le paysage de Konoha à travers les fenêtres teintées se peint progressivement, lumineux et imposant. La lumière se faisait tamisée, filtrant à travers la fine couche de chakra bleue, une protection à la fois physique et psychique. Il y régnait un silence religieux accompagné par la musique des bruissements de feuilles comme un chant solennel.
    Ren était assis sur le fauteuil. Un sentiment inexplicable l'envahissait. Une tristesse, des regrets, un mutisme pesant et frappant. Il avait échoué la veille. L'entrepôt avait brûlé. Les murmures s'étaient répandus, les regards se tournaient sur tous, la méfiance grandissait soudainement. Il avait échoué. La scène avait été dressé, la Machina grinçante s'était enclenchée, les rouages progressivement huilés. Taro le fixait, allongé sur une masse de feuilles, étrangement bien ordonnée. Ses yeux émeraudes le tenait en haleine. Ils échangeaient plus que des mots : Des sentiments, des pensées, impossibles à dire. Leur deux âmes s'accordaient en ce moment, dans une méditation improbable et peu propice. Le calme sans écho de la pièce aidait.

    #: Les hommes sont étranges. Le monde tourne en rond ...

    *: Mais eux ne vont que de travers.

    #: Ils dansent une marche mortuaire, s'emportant eux-mêmes dans la tombe.

    *: Ils se jouent du destin, d'une histoire pré-écrite. Ils se tuent eux-mêmes.

    #: Se tuent, se meurent. Seuls.

    *: Saouls.

    #: Ivres de la mort.

    *: Morts dans la vie.

    #: Morts ...

    *: Mais en vie.


    Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Lun 7 Jan - 5:42


« Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil. »
Jacque Prevert

Naoji passe. On le laisse aller. Gravir les étages, passer les paliers. Des soldats ou des administrateurs le croisent ; peut importe, l'esprit est ailleurs... La vie est imposante et l'homme imposable, alors l'un prive l'autre, le restreint. Dans l'arborescence du pouvoir nombre de branche sont dans l'ombre de leurs sœurs, non moins luxuriante elles ne couvent cependant pas toute la lumière de Dieu.
Naoji s'arrête. Le ciel blafard et incendié comme le visage d'un grand brûlé. Des rayons filtrent entre quatre nuages grisonnant. Le cœur lourd en une éponge distendu. Sur le paliers se posent des carrés de ci de là au travers les carreaux de lumière. Tumulte oculaire. Souffle court... Le mat se gonfle de vent – hissez la grand voile ! - l'échafaud le siffle. La bergère hisse ses blancs montons tant bien que mal vers l'horizon, et l'air, en soldat canin, rabat le troupeau.
Naoji reprend son ascension. Plus haut... plus haut le soleil brille d'avantage. Se rapprocher de Dieu, se rapprocher d'une solution. Des bubons zéphyriens enflent les pans de son vêtement, comme poussé, invité.

Ce grand terrain vague n'est pas la Liberté mais ce grand vide lorsque le choix nous est impose. Ce vertige du multiple, du hors norme... Hérétique du mouton de Panurge que le mat n'a pas soumis mais n'a pas pour autant libéré. Entre deux eaux. Dans l'arborescence du pouvoir les points d'intérêt, les rôles et les échelons se cumulent, se stratifient jusqu'à ce qu'on ne sache même plus quel doit être notre décision. Les langages se confrontent et se renversent. Esprits interconnectés en champ de bataille. Alors irrémédiablement mis face à nous même on se sent seul au dessus d'un abîme. Immobilisé...

Passer la porte. Bouffer d'air ; le mat se gonfle de vent.

« On n'a pas le sentiment qu'il ait décidé quoi que ce soit par lui-même, ni qu'il ait eu le choix. Il est complètement passif. Mais moi, je crois que dans la vie, en fait, il n'est pas si facile d'exercer sa volonté sur les événements. »
Haruki Murakami
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Mer 9 Jan - 23:19

    Il passa la porte. Avec cette simplicité apparente pourtant construite de mécanismes si complexes qui le caractérisait. Tout en délicatesse, la méditation se décomposa. La pièce reprit sa forme si banale qu'elle en fut presque affligeante. Le chat redevint son personnage et se leva à l'entrée de Naoji. Il vint dans ses jambes en signe de révérence animale puis alla se terrer dans un coin improbable de la pièce. Ren se redressa légèrement et fixa du regard son hôte, pendant une seconde qui sembla durer une éternité. L'air s’alourdit un instant d'un bruit sourd sans écho. Le temps reprit son cours. Le cerveau du nouveau Kage se remit à marcher normalement. Nao-kun devait être au courant à présent. Cela devait être la raison de sa visite. Tout du moins, c'est qu'il se disait. Le mystère laissa place au doute, le doute à la confiance. Il tira un sourire et hocha la tête en signe de respect.

    - Entre, Nao-kun.

    Il souffla un instant.

    - Tu dois être au courant a présent. Qui ne l'est pas dans ce village ?

    Il posa les coudes sur son bureau et croisa ses mains. Sombre, il prit l'ongle de son pouce entre ses dents et son regard se posa dans le vide. Il se redressa et s'enfonça maternellement dans son siège. Il tendit un sourire un peu plus sincère et regarda son invité.

    - Que me vaut le plaisir de te revoir mon cher ami ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Jeu 10 Jan - 0:43

Solennel, Ren a le regard brumeux, voilé de détresse et d'introspection, interrompu dans un lointain voyage avec lui même. Dans son monde ; dans sa bulle. Le radieux du spirituel laisse déteindre les murs au gré du réel. Naoji se tient droit comme flottant dans ses vêtements, allure spectrale, le teint blanchi des évènements de la mâtiné, les yeux mué en une gravité épisodique, mais sa voix, inflexible, garder ce débit reposé et distinct.

- "Que d'homme se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux mais pour mieux briller." *1 ; Qui y avait il dans cet entrepôt Ren ? Que c'est-il passé ? Le conseil m'a demander d'enquêter sur toi... sur l'ANBU et même sur les Uchiha. Ils craignent... ils vous craignent. La peur d'autre sommet que soi. Cette attentat a ravivé des feux. Cette attentat ne fait pas parti de tes méthodes. Quelque chose a mal tourné là bas car tu y étais, je n'ai pas de doute là dessus t'ayant renseigné... mais quelque part dans tout ça, il y a un morceau de l'histoire qui me dépasse, qui les dépasse, qui nous dépasse. Qui y avait il là bas ?

La tirade n'avait pas remuer d'air, comme suspendu, fixé d'un énorme pilier. Là n'était que fait légitime, fait de confiance, de confidence. Naoji ne cacherait pas les propos du Haut-Conseil, ni même la mission à laquelle il était investit. Pas à Ren, il n'y avait pas eut d'hésitation. Mais l'engrenage avait déraillé cette nuit, l'horloge craché des jets d'huile sombre et geignait de longue et crissante plainte. La lumière devait être faite dans les esprits, mais toujours l'ombre se presse à ça venu et ainsi tout ne peut être réalisé... Complexité en maître de bord, le mat gonflé fait avancer le vaisseau dans la brume... Où est le phare pour nous guider ?

*1: Citation de Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Mar 15 Jan - 1:18

    Son visage se tendit, les muscles de son cou se crispèrent. Les émotions, Ren avait appris à les dissimuler dans son ancienne fonction. Aujourd'hui, il n'arrivait plus à le faire. Le conseil Hyuuga ... Des hommes et des femmes de l'ombre. Même le Kage n'avait pas connaissance de leur identité. Quelles affaires pouvaient-ils bien mener ? Les craintes de Ren ne faisaient que grandir au fil des jours. Il faisait de son mieux pour garder son calme de diplomate, comme on lui avait appris, ce pourquoi on l'avait choisi.

    - Je n'avais aucun intérêt dans l'explosion de cet entrepôt. Malgré son contenu. Cela n'as fait que donner un Casus Belli envers le village au Conseil, et supprimer toutes preuves d'implication de qui que ce soit. Ce qu'il y avait a l'intérieur est terrifiant ...

    Il aborda la gravité de la situation avec calme et retenue. Il pesa ses mots.

    - Des armes à feu. Des fusils étrangers. Une dizaine de caisses bien remplies, prêtes à partir pour notre cher "ami", le pays de l'Eau. Pour qui exactement, en provenance de qui, en quelle utilité ... Je n'en ai aucune idée. Tout ce que je sais, c'est qu'elles étaient là. Prêtes à servir.

    Il se leva, contourna le bureau et s'assit dessus les bras croisés, pour se rapprocher de son ami, la tête légèrement inclinée.

    - Les pouvoirs politiques des clans ont diminués depuis qu'aucun d'entre eux n'est au sommet. Seuls les Yeux d'Aigles ont une emprise réelle sur le village ainsi que les Yeux de Feu, plus proches du pouvoir que les tiens, par leur grande présence dans l'Anbu. Le pacte de la Feuille n'est plus aussi puissant. Je suis une cible de choix. Les têtes de clans sont toujours aussi avides. Le Conseil des Hyuuga a une responsabilité dans l'histoire. Mais ils n'ont aucune raison de faire exploser leur entrepôt. Il leur suffisait de déplacer les armes, s'inventer des alibis. Le cargo d'armes avait trop de valeur pour le détruire. Ma présence ne passa pas inaperçue, malgré tous les efforts mis en place. Je ne pense pas qu'ils soient responsables.

    Des questions tournaient dans son esprit. Il décida d'en faire par à Naoji.

    - Qu'en pense-tu toi ? Mes premiers soupçons se portent sur les Uchiha. Ils devaient être au courant, d'une manière ou d'une autre. Je ne contrôle pas les clans, ils peuvent aller et venir, savoir et chercher comme bon leur semble, malgré le secret par lequel ils sont liés à moi. Peut-être était-ce Kiri ? Ils auraient put savoir, surveiller leur armes ...

    Il revit la personne qui l'attaqua, comme un éclair de souvenir. Ses pupilles s'écarquillèrent d'une peur sans nom. Devait-il lui en parler ?

    - Il y eut cette ... Apparition. Je fut attaqué par une personne, un être que je ne put identifier. Quelque chose d'extrêmement puissant. Un personnage. Sorti des cauchemars les plus inquiétants. Ce n'était qu'un masque dans la nuit. Je ne pus le poursuivre, je n'avais plus la force. Il aurait pu me tuer. M'assassiner. J'étais a sa merci. Mais il est parti. Loin de moi. Intracable. Imperturbable.

    Silence.

    - Terrifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Ven 1 Mar - 10:25

[H.RP: C'est bien maigre pour l'attente mais peu d'inspiration pour répondre, et puis ça donne une notion plus active à une discussion...]

-Es-tu seulement certain que cet être t'a attaqué ? N'étais-tu pas là au mauvais moment, témoin d'une chose qui ne devait en tenir aucun ?

La motion de cette chose « terrifiante » intriguait Naoji. Il avait pris en compte en outre les doutes quant à la famille Uchiha dans cet attentat ou encore la présence d'espion de Kiri surveillant leurs cargaisons. Mais ces deux possibilités lui semblaient aberrantes. Il imaginait mal des ninjas de Kiri passer au-delà des yeux aiguisés d'une famille aussi paranoïaque que celle des Hyuuga ; pour ce qui était des Uchiha c'était bien trop jouer avec le feu, ils avaient bien plus de chance de discréditée les Hyuuga au travers le masque de l'Anbu et de leurs enquêtes que de détruire les preuves d'un possible discrédit. Aussi cet être surnaturel était, dans un sens, la chose la plus crédible de cette histoire de fou.

-À quoi ça ressemblait ? Quels furent ses actes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Lun 4 Mar - 11:12

    Une erreur ? Mauvais moment ? Mauvais endroit ? Ren tira un sourire indescriptible, tordu et maladroit. Non, pour lui, il n'y avait aucun doute possible. La chose l'avait directement attaqué. Pourquoi lui ? Pourquoi a cet instant, le seul où Ren n'aurait pu s'en échapper sans utiliser Les Limbes ? Il erra dans ses pensées.

    - Je ne peux avancer pourquoi, j'en suis simplement convaincu. Je ne crois pas au hasard, ni a la malchance. Cet ... être ... était trop puissant pour commettre une erreur aussi banale.

    Il souffla encore. Ce poids était constant, lourd sur ses épaules. Il se leva brusquement et se mis à marcher d'un pas lent et lourd.

    - Je n'en sais trop rien.

    Aller. Retour. Il conta son histoire à son ami depuis le début. L'arrivée, la diversion de l'Uchiha, son entrée, l'escalier dissimulé, les gardes en train de jouer, la découverte des caisses et puis ... L'explosion. Les limbes. Les gardes en train de mourir. La fuite. La sortie. La poursuite et la rencontre. Et puis ... Le vide. Il marqua une longue pause à la fin de son discours, comme pour laisser la réflexion agir.

    - Je n'en sais trop rien, Nao. Il y a trop d'incertitudes. J'aime quand les choses sont claires et nettes. Ici, je nage dans une eau opaque où je ne vois plus mes mains et quand je sors la tête de l'eau, je ne vois qu'une épaisse brume.

    Encore du silence.

    - Que dois-je faire, Nao-kun ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Mer 6 Mar - 6:21

Ren semblait déboussoler par les événements, dépassés. Pour la première fois depuis sans doute longtemps les choses lui échappé et il ne savait plus quoi faire ni comment réagir. Naoji resta interdit, il écoutait le récit de son ami et chef. Certains points retenaient son attention. Puis le silence s'insinua entre les deux hommes comme un voile épais et tendu. Par le passé Ren était venu en aide existentiel à Naoji, après la mort de son père, lorsqu'il se retrouvait incombé d'un destin prématuré, il avait été là pour le soutenir pareil à une colonne forte et finement sculptée. Aujourd'hui que les rôles étaient inversés, bien que l'attitude des Hyuuga troublés fortement Naoji, ce dernier se devait de l'aider comme possible.

-Tu parles de cette chose comme si elle n'était pas humaine... Qu'est-ce qu'un senju, un démon de kabuki, ou quelques étranges esprits des forêts viendraient se mêler d'affaires de politique armée, et quel démon érigerait un plan tel que celui-là pour te tuer et porter la faute sur les Hyuuga ? Si tu me permets. Je ne pense pas que cet être était désireux de ta mort... D’après tes dires, il aurait eu toutes les possibilités de le faire. Je ne pense donc pas qu'il faille s’inquiéter d'une menace sur ta vie, en tout cas pas de cette chose... Je vais peut être aussi t'apprendre quelque chose que j'ai glané du conseil et des gens affairés sur la place de l'incident : il n'y a eu aucune perte sinon matérielle chez les Hyuuga... quelque blessure superficielle et des comas, mais aucun mort. À croire que tout le monde c'est fait évacué de grès ou de force avant... l'implosion. Finalement, les seules choses détruites sont ces armes prises dans l'implosion... Je crois que tu peux être fier de ton intervention, car tu as limité, en outre, les dégâts matériaux en mettant en quarantaine le dépôt. Je ne sais ce que voulait ta créature, mais elle était dans ce dépôt ; et ce n'était ni toi, ni les Hyuuga qu'elle cherchait à tuer... Par abduction, et selon ce que tu as vu, son intérêt était dans ces caisses d'armes. Les armes en tant que telles ou ce qu'elles représentaient idéologiquement, sémantiquement ou prophétiquement.

Écarté la peur, car la peur est sujet de stress. Syndrome du singe, un moment de stress corrompt la réflexion, la raison... Elle laisse parler les réflexes, l'instinct de survie. Ren, en tant que dirigeant doit savoir hiérarchiser les problèmes du plus nécessaire au plus superficiel. La chose, bien qu'une intervention insolite et perturbante n'était pas finalement une menace assez claire et tangible, ceci dit elle avait mis en avant d'autres gangrènes en amont.

-Il faut se préoccuper de deux choses aujourd'hui. Les Hyuuga et Kiri. Ainsi que le ou les liens qu'ils entretiennent...

Naoji fut pris un instant de vertige, comme si le poids de son entretien avec le conseil, sa prise de conscience sur les lieux, et sa discussion avec Ren avait, d'un coup, croulé sur ses épaules. Maintenant qu'il avait les yeux ouverts, il se rendait compte de la situation instable sur laquelle il se trouvait. Un homme qui n'avait pas droit à l’erreur. Un acrobate sur un fil, un funambule qui marche sur des œufs. Tout son corps se raidit, jusqu'alors droit comme un temple, il s'agenouilla enfin face à Ren...
« L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature ; mais c'est un roseau pensant. » *1
Naoji s'affaissant comme ce plus faible des bambous, s'inclinant, ployant sur ses crânes, les avançant à son autre.

-Kazumori-dono, les craintes que je t'es confié se confirme. Je crains pour mon clan, pour ma famille, pour la Sôke tout entière. Le conseil semble se méfier de moi, et s'il se méfie de moi alors des accroches vont se faire sentir entre les deux branches. Et nous ne sommes pas de taille, tu le sais. Nous ne sommes que des oiseaux en cage aux prises de la poigne des hommes. Mais je crains pour Konoha tout entier... Le doute s’immisce, les voix murmurent, elles font des messes basses, Konoha est un immense temple dans un mantra de confusion. Les choses se dressent les unes contre les autres, toute la méfiance, les craintes, les mésententes surgissent plus fortes qu'elle ne l'était. Hyuuga, Uchiha, Pôle dirigeant, ANBU, civil et tous les groupes qu'ils contiennent ; il suffit d'un rien pour les scinder. Ce n'était qu'une question de temps. C'est une nécrose depuis trop longtemps prolifique, qui n'a pas été soignée au bon moment. Ce qui s’est passé cette nuit n'a fait que relever le pan de robe sur le corps gangrené de la vérité... Ce qui est vraiment, la réalité qu'on se voilé, qu'on espéré ne pas voir se révéler. Le problème se trouve la Kazumori-dono. Konoha est fragile. Il faut retardé encore l’inévitable pourtant, le retardé pour mieux comprendre les ficelles qui se joue, et savoir de quelle manière il faudra handicapé, de quelle manière il faudra ablater cette nécrose purulente... connaître le fin mot d'un cadavre vivant.

Naoji n'avait pas relevé la tête de toute sa diatribe. Sa voix se répercuté contre le plancher dans le silence de la pièce. Elle avait des allures prophétiques, d'une terrible conscience des choses, mais surtout c'était cette angoisse qui perlait de sa bouche, cette angoisse rare que son vertige avait fait resurgir. Ils n'étaient que des voyants dans le noir et le chaos.

1: Citation du philosophe Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de Konoha
« Fils du vent »
Points d'activité : 277
Accomplissements :
  • - La Pièce de Shogi
  • - Déjà-Vu
Messages : 56

Snow
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 4500
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Lun 11 Mar - 11:58

Ambiance:
 

    L'air. Si lourd, léger et solennel. Instable maître de nos vies.
    Naoji s'accroupit en signe de réverence et mis les choses au clair. Ren s'était égaré dans ses doutes. Peut-être n'était-il pas prêt à subir toutes les conséquences de cette responsabilité de Chef de Konoha. Cette pensée lui serra le coeur un instant. Il n'en laissa rien paraître. Il avait écouté et bu chacune des paroles de son ami. Sombre présage sur le village que l'homme lui annonçait là. Des nuages noirs s’amassent dans le ciel si clair de Konoha.
    L'orage se lève.
    A la fin du discours, Ren observa instinctivement autour de lui, adressant un regard au chat, vérifiant que personne ne le verrait rompre ses fonctions. Les cérémonies, il n'aimait pas ça. Il s'assit assez grossièrement contre le bureau, une jambe repliée sur lui, l'autre tendu. Au niveau de son ami. Il n'était son supérieur que d'us, coutumes et traditions. Il n'avait aucun droit sur son humanité. Aucune force. Il n'était rien de plus que son égal.
    Il tendit un sourire légèrement malicieux, qu'il fit disparaître.

    - Ecoute-moi attentivement, Nao-kun. Tu vas faire tout ce que te demande le conseil. Tout. A mon insu. Tu leur dis ce que je fais, où je vais, ce que l'ANBU et les services de renseignement font. Je veux qu'ils sachent tout.

    Il mit un point d'orgue sur cette phrase. Lourde et capitale.

    - Je t'en ai déjà demandé trop jusqu'ici, mais ... Une dernière chose.

    Il se mit à genoux à son tour et accrocha le regard de son ami.

    - Protège ta famille. Protège la branche. Protège-toi. Cherche un moyen de te libérer de ce sceau. Tout ça va bientôt exploser. L'ordre prendra feu, si nos craintes continuent à se confirmer. Protège-toi. Je t'en conjure, Hyuuga Naoji.

    L'orage se lève.






    Cela faisait maintenant une vingtaine de minutes qu'ils étaient à l’intérieur. Ce yeux-blanc n'avait jamais inspiré confiance à Zetsu, mais il était dans les petits papiers du Chef. On n'y pouvait pas grand chose. L'attente était longue devant ce bureau. Mais l'honneur était grand, après tout.
    La porte s'ouvrit brusquement.

    - Ryuu.

    Le Hokage lui avait adressé la parole. Sec, ferme, précis. La tunique de Zetsu s'envola dans un mouvement ample, il pénétra dans la "Salle Bleue". Sous son masque de dragon, il ne pu s’empêcher d'adresser un regard d'assassin au Hyuuga dans la pièce. Il se mit au garde à vous devant l'Hokage, maintenant sur son bureau.

    - Tu enverras trois duos de forces spéciales que tu superviseras au pays de la Terre. Iwa semble nous menacer, ils ont liés un pacte avec une organisation de Konoha. Il me faut des rapports précis sur leur situation. Leurs effectifs, leurs armes, leurs projets ... Tout ce qui pourrait nous aider. Pas de prise de risque, c'est une mission d'espionnage. Passez par Ame, vous aurez moins de chances de vous faire repérer. Et transmettez cette information à Kuma, qu'ils sélectionnent les hommes.
    - Bien, Kazumori-dono.

    Il se retourna et partit sans saisir le sourire malicieux du Kage.
    Le fou attaque le pion.
    L'orage se lève.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.com
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    Mer 13 Mar - 9:16

L'immobilité d'une pierre. Inflexible. Mais les pierres elles aussi pleurent. La rosée d'une matinée, la lèche d'un torrent ; les larmes que l'on souffre plus que l'on exprime, celle qui est puisée par l'autre comme un diamant brut. Inflexible, il avait senti toute cette humanité perlée dans la voix de Ren, ce n'avait pas été la voix du Kage, non, c'était la voix d'un homme. Inflexible, mais pas moins touché. Ren n'avait jamais été aussi assidu dans les rapports de politesse hiérarchique, ou autre cérémonie. Naoji lui revêtait toujours son habit de serviteur. Serviteur des dieux et des esprits, serviteur de ceux qu'il devait servir et serviteur de ceux qu'il voulait servir. « Une grande dignité est une grande servitude. »
Naoji s’était redressé et avait attentivement écouté les mots de Ren, et intérieurement ce qu'il entendait mûrissait, prenait des formes concrètes. Le silence avait de nouveau moulu le corps de la chambre. Quelqu'un rentra. Stoïque comme un Éveillé, il n'adressa pas un signe au nouveau venu, ni un regard ni un geste ayant accepté son existence. Ses yeux laiteux étaient troubles et profondément ancrés à la silhouette de Ren. Au loin il sentit du mépris et de la fierté dans les humeurs spiritique du visiteur. Kazuchi, son père, lui avait un jour raconter que, lorsqu'il était encore enfant, la branche principale des Hyuuga portait une discrimination forte sur la branche parallèle, pendant plus d'une décennie la Soke n'avait porté que mépris et dépit sur sa famille. Les choses ont changé depuis que l'oiseau en cage s’est véritablement et irrémédiablement imposé. De la même manière, la rivalité qui s'orchestrait entre les différents clans avait toujours était monnaie courante. « Yeux blancs », « Yeux rouges » avec toute la haine dans le verbe. C'était sauvage...

- Tu enverras trois duos de forces spéciales que tu superviseras au pays de la Terre. Iwa semble nous menacer, ils ont liés un pacte avec une organisation de Konoha. Il me faut des rapports précis sur leur situation. Leurs effectifs, leurs armes, leurs projets ... Tout ce qui pourrait nous aider. Pas de prise de risque, c'est une mission d'espionnage. Passez par Ame, vous aurez moins de chances de vous faire repérer. Et transmettez cette information à Kuma, qu'ils sélectionnent les hommes. 

À ce discours Naoji sorti de ses méditations et digressions de pensée, la nue de ses yeux s'éclaira d'un soleil printanier. Bruissent les fleurs et les branches du cerisier à l'aube du printemps comme si leur être tout entier était surpris de voir les premiers rayons les éclairer. Dehors Susanowo brima la Terre de son poing de lumière, zèbre furtif parmi les noirceurs d'un ciel empourpré de violine. Le serviteur du Sharingan se retira sans broncher. Zyeutant sans cesse le visage imperturbable de Naoji.

-Tu veux tromper le conseil n'est-ce pas Ren ? leur faire croire que rien ne fait croire à un lien entre eux et le gouvernement de Kiri. Tu veux duper les aigles. Si c'est ça que tu veux, j'en tiendrais compte au conseil, je dirais ce qui y a à dire sur cette réalité falsifiée. Un mirage pour s'abreuver, rien qu'un mirage, mais persuadé.

Naoji se leva, courbant l'échine brièvement face à son Kage comme un préquelle à un adieu.

-L'illusion est trompeuse, mais la réalité l'est bien davantage n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Bureau du Kage] Le mat du Berger    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Bureau du Kage] Le mat du Berger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» Michel Berger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Pays du Feu :: Konoha :: Tour du Hokage :: Bureau du Hokage-