AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 Tsuki Ryuuzenkou (samouraï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuki Ryuuzenkou
Samouraï - Disciple
avatar

Points d'activité : 12
Messages : 10


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 400
MessageSujet: Tsuki Ryuuzenkou (samouraï)   Mer 13 Mar - 13:28


  • -= Vous en tant que personne =-

    Nom : Nina
    Âge : 19
    Je suis : étudiante
    Centres d'intérêts : un peu pour tout
    Niveau RP : débutant
    Comment êtes-vous arrivé sur Taisen Dynasties ? : par biais d'un topsite

  • -= Vous en tant que personnage =-

    Prénom : Tsuki
    Nom : Ryuuzenkou
    Âge : 16
    Village, Voie et Grade souhaité : Kiri - Samouraï - Disciple
    Description physique : Taille moyenne - Long cheveux bruns souvent attachés en chignon désordonné - Yeux noirs - Peau claire - Lèvres fines - Traits fins saillant - Epaules fines et larges - Katana au dos - Habits = drapé blanc
    Description mentale : Instable - Double (Elle) - Renfermée - Effrontée - Un soupçon sadique - Silencieuse - Impulsive

    Histoire :

Partie 1 : Destin

La guerre est finie et ma mère continue à crier. Ma mère s'égosille comme une vache à lait. Ma mère beugle.
C'est ma faute.

Dans ses cris, le silence est roi. La pièce raisonne de son vide. Une table en bois, basse, prend le milieu de cette salle pour siège. Unique, une haute plante attend un rayon de soleil prêt de la fenêtre. Mais le gris prime. Aucune lumière, blanche ou noire, l'indifférence règne.
Personne n'est là, seulement elle et moi, à demi sur un tatami blanc cassé. Un demi-moi qui refuse déjà d'obéir. Elle montre son premier visage, le plus bas.

Le passage est chaud, visqueux.
Quel poisse.
J'ai la tête en été
Un cocon d'entre-chair
Les pieds déjà en hiver
Un enfer d'une autre terre que la mienne

- AHHHHHHHHHHH !

Je lâche prise. Ma mère me fixe, des gouttes perlent sur son nez, ses joues et son front. Elles tombent sur le dessus du futon, lourdes et épaisses. Haletante, elle saisit ma cheville, m'installe doucement sur ses jambes endolories et là sa main s'abat. Ma mère me frappe. Sa main est rappeuse mais chaude. Je m'en accommode. J'ai l'impression que celle qui m'a donné le jour s'affole.

Courant d'air.

- Akiri. L'enfant est venu, muet...

Une ombre s'approche. Contourne la table, immense. Ça fond sur moi. Ça va m'engloutir. Je crie. Les larmes me viennent, c'est la première fois. Et je respire. Quelle odeur immonde. Ça sent la merde.

- Elle pleure. C'est une fille.

Il a parlé. La sentence est tombée. Une fille ...



Partie 2 : L'envie

- Je veux être comme toi, Papa.

Assise avec mon bol de riz entre les doigts, le dos haut et droit, mon échine tremblait. J'avais jeté ça. Mes mots pesés dans ma gorge, ils raclaient les parois de ma bouche.

- La guerre est close. Personne n'a besoin de moi, encore moins d'une fille.

Courant d'air.

Je marche. Mes pas me traînent. La boue colle à mes sandales et mes doigts de pieds s'embourbent. Deux ou trois personnes jettent leurs yeux sur moi, rapidement. Je ne pense rien. Je ne pense pratiquement jamais. C'est emmerdant de penser.
Par contre elle me parle. Doucement et durement, à son habitude. Je la regarde souvent. Tête baissée, elle apparaît, fluide, liquide, elle vacille. Sa bouche rosée et pincée m'articule. Ses yeux me percent, « fenêtre » de mon âme que je lui partage.

Volte faces
Double de flaque
D'outre femme
Mon corps se partage

Fascinante, déchaînée. Elle l'aime sans règles. Elle l'aime sans cesse. Moi, je la laisse faire, elle n'est pas méchante. Je ne sais pas si il l'aime lui. Je crois.

C'est elle qui est sortie. Elle apprécie le froid. Ça sclérose ses humeurs.

Elle l'aime mais elle pense qu'il a tord.

La guerre n'est pas finie. Elle ne le sera jamais. Le monde entier était une guerre. La ville toute entière était cramoisie. Cette ville mourrait sur elle-même, sa boue se mélangeait à ses excréments et la prenait à la gorge. Ses propres mains l'étranglait. Je n'étais que sang, et les autres n'étais que sang aussi. C'était une nécrosis permanente. Ça mourrait de l'intérieur, doucement mais sûrement. La vie était en guerre. J'étais une guerre à moi seule. Si on n'avait pas besoin de lui, par n'importe quel moyen, on aurait besoin de moi.

Mon pas craque
Et c'est ta main que je quémande
Dans ma face
La paume de mon Adam

Jure impossible
Voit mes entrailles,
Hurlent le possible




Partie 3 : Abandon

13, mon âge.
Aujourd'hui, nous allons à l'ouest. Kiri se brume, comme souvent.

J'ai mal au pied. Le chemin me fatiguent. Le silence pèse. Ma mère me semble si vide, à son habitude. Ses grands yeux ne disent rien. Jamais. Même sa nuque semble courbe. Toujours. Son fameux chignon brun n'inspire rien, son corps n'inspire rien, ce ventre qui fut mon monde n'inspire rien. Ma mère tout entière n'est rien.

Papa est là. Sa stature m’assombrit à nouveau. Statue. Droit et gigantesque. Il fixe la brume. Elle, le fixe. « Qu'a-t-elle de plus cette grise épaisse ? ».

Nos pas sont secs, décidés et brisant. Les flaques se soulèvent sous notre passage.

Bientôt une heure..

Nous sommes arrivés. Les parfums se confondent. Poissons, étoffes, thés et fleurs de cerisier embaument le marché.

Une silhouette sombre se dessine. Le noir se fond dans les perles de gris. Les formes qui se confondaient se précisent, certaines bougent, d'autres sont fixes. Je perçois alors le monde, grouillant, s’affairant, tête baissée. Aigri par leur effroi constant, ils me donnent envie de vomir.

Je déglutis. Elle gueule.

Intérêt soudain. Même elle se tait. Mord sa lèvre devant ses quelque uns, bandits, ocre glacé. Dans cette foule, les seules têtes relevées.

Os pales
Courant de squelette
Rage affamé
Maitre-lieu
Le loup rale

Je me sens un peu dépassée.

Les étalages de ce marché me surpassent. Plombent mon corps.

J'aimerai saisir la main de papa. Grande, sans faille. Je sais que je ne le peux pas. Je peine. Elle, lève haut la tête.

La foule se déplace comme un seul homme. Aucun régiment, pas de guerrier, ni d'homme, juste des boules difformes qui cherchent à se disperser mais participent de la même forme. Au loin, cette masse se perd. Englouti par le brouillard, les corps dans mes yeux s'évanouissent.

Le rythme s'accélère. Les bonnes femmes crient.

Marée divine. Une vague blanche s’abat. Loup devient chien aux abois.

Le rouge se mêlent au gris. « Quel tableau ! ». Elle bouillonne, s'émerveille comme une enfant.

Tout se précipite. Le brouillard se change en eaux. Les gouttes porcelaines se brisent, des gens trébuchent autour de moi. Ce sont des mouches, qui fuient vers le plus petit merdier tranquille qu'ils peuvent trouver.

La pluie me gèle. Les étalages ruissellent. Je tourne un œil vers mes cheveux qui rigolent sur ma joue. Mon regard s'attarde : inhabituel, l'étrange m'interpelle. Je me retourne. Où sont-ils ?

Stoïque. J'ai l'absence dans mes veines.
Tétanisée.

- Tsuki !

- …

- Tsuki !

J'étais loin. Son murmure siffla dans mes tempes.

- Elle retrouvera son chemin. Viens.

- …

Ma mère suivit.

Ils descendaient du ciel. Je ne dépassais presque pas de terre. Le bas des étalages traînaient dans la boue.

Dessous, il faisait presque chaud. Moite. L'étoffe m'étouffait. J'étais prise jusqu'à la gorge. Elle frissonne de plaisir. Tout ses spasmes me piquent. Tout se brouille. La brume vient me chercher jusqu'ici. Ma brume. L'espace entre la boue et le début de la bâche me laisse voir un tréfonds de lumière. Mais la lumière bouge. Blanc. Immaculée conception.

Bruit sourd.
Un corps cogne.
Tête au sol. Deux orbites béants fixe mes ébènes.

Gris, blanc et sang. Elle se grise.

Tourne tête
Pupille dilatée
Dernier souffle pour chant
Le corps vrille

La boue façonne
.



Partie 4 : « Toute innocence triche » (Alain Bosquet)

Mes yeux collent. Je les force à s'ouvrir.

L'odeur a changé. L'hymne aussi. Le vent pèse et virevolte. Frappant. Il embaume la pièce d'un parfum iodé, c'est irrésistible.

J'ouvre mon regard sur le plafond. Haut, les planches de bois imposent par la couleur de leur vielle histoire. La mousse ne s'est pas donnée tout les droits, elle flirte avec ce ciel artificiel. Vert, marron. La teinte est froide mais chaleureuse.

Une porte grince.

- Alors, la dormeuse ?

Muette. J'ai le larynx recroquevillé sur lui-même. Je suis paralysée par l'incertitude. Elle veut bondir, savoir, connaître, voir, tout entendre, tout sentir ... C'est une boulimique affamée.

- Tu ne veux pas répondre. Bien.

- Je n'ai pas peur.

- Et je ne l'ai jamais insinué.

Il se tient debout devant moi. Sa silhouette est élancée. Sous sa tunique se décèle un ensemble osseux, quasi rachitique. Mais elle sait qu'il n'en est rien. Elle aime deviner. Elle prédit alors facilement que sa force n'a d'égale que sa sécheresse. Sa stature est immense.

Ses yeux, lubriques me sondent. Il me met mal à l'aise. Mais ma pudeur ne tarde pas à se heurter à sa prestance.

Sage grandiloquent.

- Je vais m'asseoir prêt de toi.

Il s'élance lentement vers moi. Et d'un geste leste et adroit, s'installe à quelques centimètres de mon flanc droit.

- …

- Bien. Quel est ton nom ?

Elle sourit, sournoisement.

- Tsuki.

Je panique. Leurs assurances me glacent. Je suis à nouveau paralysée. Elle, elle jubile. Elle ne veut qu'une chose : sa satisfaction. A lui. Et à elle. Surtout à elle.

- Hm. Tsuki ... Sais-tu que tu porte le nom d'un mouvement de katana ?

Il pousse une de mes mèches. Avec sa main, trace un arc sur ma joue.

- Un mouvement ... un peu comme celui-ci.

Sa voix est assurée. Quand il parle sa bouche libère toutes ses dents. Blanches cassés, acérées, elles l'obsède.

- Je pourrais t'enseigner.

Elle vrille. Me terrasse sur son passage. Ses oreilles éclatent. Son sang bouillonne. Elle exulte.

J'ai compris et elle aussi. Son plaisir sera notre monnaie d'échange. Et comme pour sceller l'accord, je lui laisse toute place. Mon corps est à lui et c'est elle que j’envoie au bûcher. Il prend ma main, la glisse sur son ventre. Il fait voyager ma paume jusqu'au bas de sa toge où il la pose, tendrement.

Elle le regarde. Pour la première fois, bouche bée. C'est ce qu'elle veut et on lui donne.

Il me regarde. Lâche ma main. Esquisse un sourire sur ses lèvres et m'assoie sur ses hanches ...

Pomme d'un nouvel Adam
Fissure du sol
Le guide est ombre

Idolâtrie folle
L'ébène s’affaisse
Nouvelle Fidèle

« Toute innocence se souille inéluctablement. »
(Gilles Leroy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nabuû
Samouraï - Ashigaru
avatar

Points d'activité : 258
Accomplissements :
  • - Déjà-Vu
Messages : 75


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 2100
MessageSujet: Re: Tsuki Ryuuzenkou (samouraï)   Mer 13 Mar - 14:46

Et bien voila un personnage intriguant !

Tout d'abord bienvenue Nina , heureux que tu souhaites tenter l'aventure sur Taisen Dynasties Smile

Pour ma part j'ai lus attentivement ton histoire , tu es trop modeste , ton niveau est au dessus d'une débutante , ton style est propre et mélodieux , parfois j'ai crus lire un poème . Je penses que tu n'auras aucune difficulté à avoir ce que tu souhaites , mais attendons de voir ce qu'en pense notre chère admin Wink

(Tu peux commencer à réfléchir sur ta fiche personnage , et évidemment assimiler toutes nos règles , si tu as des questions n'hésites pas !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoji Hyuuga
Ninja - Jonin
avatar
Membre du clan Hyuga Chef de la branche parallèle du clan Hyuga
Points d'activité : 505
Accomplissements :
  • - Expérimentateur Ninpo
  • - Pieux
  • - Déjà-Vu
  • - La Poétique
Messages : 80

Buddha
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 8000
MessageSujet: Re: Tsuki Ryuuzenkou (samouraï)   Mer 13 Mar - 19:51

C'est clair que tu as du style.
Bref, syncopé, jouant beaucoup en binaire. J'aime ta dynamique verbale.
Bienvenue à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin 1
Admin
avatar

Points d'activité : 415
Messages : 252

Traditionnel 1
MessageSujet: Re: Tsuki Ryuuzenkou (samouraï)   Mer 13 Mar - 23:21

    Rien de plus à ajouter, ils ont tout dit. Tu as plus que largement le niveau d'une débutante en écriture.

    Je te mets à Kiri et tu as évidemment le droit à ton grade de Disciple (Avec un kunaï en poche et 200 ryos).
    Tu peux continuer ton histoire dans le village, te préparer pour des entrainements, chercher un maître ...

    Si tu as des questions, n'hésite pas, nous sommes tous là pour ça, soit par message privé, soit sur le forum d'Entraide.

    Oh, et bien sûr, sois la bienvenue.
    Bonne route !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.forumactif.biz
Tsuki Ryuuzenkou
Samouraï - Disciple
avatar

Points d'activité : 12
Messages : 10


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 400
MessageSujet: Merci   Jeu 14 Mar - 4:55

Merci beaucoup pour cette réponse Nabuû, ton message était motivant.

C'est vrai qu'en ce moment je me sens un peu perdue dans les règles et autres. Mais l'envie est là. Smile

Merci aussi à l'admin pour sa validation. J'espère que je n'aurais pas trop à solliciter votre aide.

[J'en profite pour vous demander de pardonner mes futurs fautes d'orthographes. Elles vous brûleront surement un peu les yeux des fois.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tsuki Ryuuzenkou (samouraï)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tsuki Ryuuzenkou (samouraï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rp avec le Samouraï
» Un samouraï à Suna !
» Quelques petits rapports (Tsuki)
» Une petite histoire des guerriers samouraïs.
» La voie du Samouraï [Karot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Inscriptions :: Fiches :: Fiches Validées-